The Man with the Red Tattoo – 2002

red tattoo

The Man with the Red Tattoo est un roman écrit par Raymond Benson qui fut publié pour la première fois au Royaume-Uni le 2 mai 2002. Il s’agit de la onzième aventure de James Bond ; l’histoire est en quelque sorte de la suite de celle de Ne rêve jamais de mourir. Le roman n’a jamais été traduit en français.

Synopsis

Sur un vol du Japon au Royaume-Uni, une jeune femme japonaise meurt d’une maladie mystérieuse. La maladie est une version mutée du virus du Nil occidental. James Bond découvre que non seulement elle était la fille d’un important homme d’affaires japonais mais qu’en outre plusieurs membres de sa famille sont morts. M envoie son agent au Japon pour enquêter sur ces mystérieuses morts alors qu’un sommet secret du G8 doit bientôt se réunir au pays du Soleil-Levant. À la recherche de réponses, James Bond retrouve son vieil ami, Tigre Tanaka, ainsi que l’un de ses ennemis, Goro Yoshida…

 Bond had mixed feelings about retuning to Japan.
 Sitting in the executive class cabin of the daily JAL flight from London to Tokyo’s Narita Airport, Bond had plenty of time to consider the situation. On the one hand, a reunion with his friend Tiger Tanaka, the head of the Koan-Chosa-Cho, was very appealing. Bond genuinely enjoyed Japan ; he appreciated the attention to detail and cleanliness that was so important to the Japanese people. He was impressed that the population had the consideration to cover their noses and mouths with surgical masks and wear them in public when they had colds. He admired their efficiency and good manners, their dedication to tradition and their generosity. He found the scenery beautiful. He enjoyed sake and Japanese beer. He thought that a lot of the food was unique and delicious, but he avoided raw fish whenever possible.
 And he considered Japanese women to be arguably the most beautiful in the world. Besides possessing classically pretty, nearly perfect facial features, Japanese women held a poise and grace not found in other societies, as well as a certain delicateness that was endearing and attractive. He had once facetiously told the Governor of the Bahamas that he would only marry a Japanese girl or an airline hostess. And, considering the JAL hostesses on today’s flight, it was still a half-serious proclamation.
 The other side of the coin was an unknown. He had begun his first mission to Japan as a nervous and physical wreck due to his grief over the death of his only bride. By happenstance, Bond had discovered that Ernst Stavro Blofeld was hiding on a remote island in the south of Japan. The subsequent battle between the adversaries left Blofeld dead and Bond emotionally and physically scarred. He lived for months with an Ama girl, the lovely Kissy Suzuki, on a nearby island. Bond became a fisherman and boatman, with Kissy as his wife, until he was compelled to leave his simple existence as Taro Todoroki and search for his true identity in the Soviet Union.
 When he had finally regained his memory, Bond retained everything that had happened on that island with Kissy. He had learned to speak Japanese (and could still do so, although he was very rusty) and had mastered the ability to read and write the script known as kana. He was less successful in learning kanji, the Japanese written language that was based on symbolic Chinese characters, but he had adopted many Japanese customs and manners and had practised them until they were second nature. It had taken him weeks to rid himself of a compulsion to remove his shoes before entering a house.
 How would all this affect him upon his return to Japan ? The ghosts of those he had loved or hated might be around to haunt him : Kissy and the son Bond had never had a chance to know, Blofeld, Henderson, even the phantom of Taro Todoroki…
 What the hell is wrong with you ? Bond scolded himself. The assignment was a breeze. Compared to that first mission to Japan many years ago, a task that had been considered “impossible”, this one would be a holiday.
 Enjoy yourself ! he commanded. Drink a lot of sake with Tiger and play that silly children’s game, Scissors Paper Stone. Eat a lot of fish. Meet a Japanese girl or two. Have a traditional Japanese bath, a pleasure made in heaven. Here was a chance to delight in an assignment for a change.

Raymond Benson
The Man with the Red Tattoo

Résumé détaillé

Dans un avion de ligne qui décolle du Japon pour se rendre en Angleterre, une jeune femme du nom de Kyoko McMahon se sent malade. Elle décède pendant vol des suites d’une « maladie » et des membres de sa famille sont aussi retrouvés morts à leur résidence de Tokyo.

02toJAPAN

James Bond est en compagnie du major Boothroyd qui lui présente ses gadgets. L’assistant personnel de Bond, Nigel Smith, l’informe qu’il est attendu par M. 007 se rend donc dans le bureau de M et celle-ci lui dit que le Premier Ministre l’a demandé pour qu’il soit son garde du corps lors d’un sommet secret du G8 qui se tiendra au Japon. L’agence d’investigation de sécurité publique (kōan chōsa-chō) assurera la sécurité, celle-ci est dirigée par une vieille connaissance de 007, Tigre Tanaka (voir On ne vit que deux fois). Ce sommet pourrait être menacé par le terroriste japonais Goro Yoshida que Bond a déjà indirectement combattu dans le roman précédent, Ne rêve jamais de mourir. Yoshida pense que le Japon a perdu ses valeurs traditionnelles et qu’il est « empoisonné » par l’Occident. M confie une seconde mission à son agent : enquêter sur les morts suspectes des membres de la famille McMahon. Peter McMahon était le président d’une société pharmaceutique, CureLab Inc. et avait des amis bien placés.

Avant de partir au Japon, Bond rend visite au coroner qui s’occupe de l’affaire Kyoko McMahon. Alors que celui-ci lui dit ne pas vraiment savoir de quoi la fille est morte, des hommes armés débarquent et essayent d’emporter le corps. 007 intervient, maitrise la situation, et remarque un tatouage des Yakuza sur le corps de l’un des hommes qu’il a tué.

04irezumi

L’hélicoptère de Yasutake Tsukamoto, chef du clan yakuza Ryujin-kai, atterrit dans les îles Kouriles. Il vient rendre visite à Goro Yoshida qui est le Yami Shogun, soit le grand chef. Yoshida est un homme qui possède un gros tatouage rouge qui recouvre 80% de son corps et est le dirigeant de Yonai Enterprises. Celui-ci veut mettre la main sur une entreprise rivale, CureLab Inc. Il demande à Tsukamoto de tuer la seule fille encore vivante de Peter McMahon, Mayumi, et lui présente vingt hommes qui sont prêt à se sacrifier pour accomplir un plan qu’il a imaginé…

Bond est accueilli par Reiko Tamura, une agente spéciale, à un aéroport de Tokyo. Elle l’amène jusqu’à Tanaka. Celui-ci révèle à 007 qu’il a des problèmes de santé et qu’il n’est plus vraiment à la tête de l’agence d’investigation de sécurité publique.

Après un repas, Tanaka briefe Bond sur les Ryujin-kai et sur la volonté de Yonai Enterprises pour acquérir CureLab Inc. Il dit à Bond que le vice-président de CureLab est Shinji Fujimoto (un membre de la famille McMahon) et qu’il y a eu un incendie dans la morgue qui contenait les corps de la famille. Il lui donne également le nom de Takuya Abo, qui est le cousin de l’ex petit ami de Mayumi.

Bond et Tanaka se rendent à la résidence de la famille McMahon, observent les lieux et posent quelques questions à Shinji Fujimoto. Tanaka reçoit soudainement un coup de fil disant que l’ex petit ami de Mayumi (Kenji Umeki), qui avait accepté de les aider pour retrouver la fille, a été retrouvé mort.

08kabukicyo

Bond et Tanaka se rendent sur la scène du crime à Kabukichō, où ils retrouvent Reiko. Tanaka doit partir et Bond visite les environs avec Reiko. Un motard essaye soudainement de les écraser volontairement puis plusieurs autres motards du même gang apparaissent et les prennent en chasse. Ils veulent que Bond et Reiko quittent le quartier, ce qu’ils font.

Le lendemain, Bond et Reiko vont rendre visite au cousin de l’ex petit ami de Mayumi (Takuya Abo) et lui posent des questions. Celui-ci leurs dit que Mayumi travaille dans un soapland de Sapporo et que Goro Yoshida prépare quelque chose avec les Ryujin-kai. Alors qu’il allait leur dire où se trouve Yoshida, il reçoit une balle dans la tête, tiré par Noburo Ichihara (un des motards). Bond et Reiko se mettent à la poursuite du tireur, Reiko est blessée dans l’opération. Bond poursuit Ichihara jusque dans un théâtre kabuki mais celui-ci parvient à s’échapper.

En rentrant à son hôtel, 007 est abordé par Shinji Fujimoto. Ce dernier lui dit qu’il a des informations sur Mayumi. Bond l’accompagne au siège de CureLab mais Fujimoto l’assomme. Lorsque 007 reprend connaissance, Fujimoto l’interroge sur la nature de sa mission au Japon. Bond ne révèle rien d’intéressant et Fujimoto lui dit qu’il va se passer quelque chose au Daibutsu du Kōtoku-in (à Kamakura). Fujimoto s’en va après avoir demandé à ses hommes, qui incluent Ichihara, de le tuer. Grâce à des gadgets créés par le département Q, Bond prend la fuite et tue ou maitrise ses agresseurs. Il télécharge des fichiers d’un ordinateur qui traite d’un projet qui implique des moustiques, s’échappe du siège de CureLab et rejoint Tigre Tanaka.

12kamakura

Bond et Tanaka se rendent à Kamakura où ils observent Fujimoto qui rencontre le président de Yonai Enterprises, ainsi qu’un nain du nom de Junji Kon. Ils décident de prendre Fujimoto en filature mais celui-ci se fait assassiner par le nain.

Alors que la fusion entre CureLab et Yonai Enterprises est annoncée à la télévision, Bond reçoit un briefing sur les moustiques qui peuvent délivrer le virus. Il prend le train avec Reiko pour se rendre à Hokkaido où se trouve Hokkaido Mosquito and Vector Control Centre, un établissement de santé publique dont le nom apparaissait sur un des posters à CureLab. Durant le trajet, ils voient que Junji Kon se trouve également dans le train. 007 s’infiltre dans le compartiment du nain, trouve une boite remplie de moustiques et la prend avec lui. Cependant, alors que Bond et Reiko font l’amour, Junji Kon appuie sur le bouton d’une télécommande qui active un dispositif qui libère les moustiques de la boite. Bond et Reiko parviennent à s’en sortir, 007 prend Kon en chasse dans le tunnel du Seikan mais celui-ci parvient à s’échapper. Reiko, qui avait été piquée par un moustique, meurt.

Bond va voir son contact local à Sapporo, Ikuo Yamamaru. Celui-ci lui dit qu’il a trouvé Mayumi. 007 se rend dans le soapland et la rencontre. Il lui apprend que les Ryujin-kai ont tués ses parents et parvient à la convaincre de partir avec lui. Après avoir été poursuivi par des Yakuza, Bond et Mayumi, s’infiltrent à Hokkaido Mosquito and Vector Control Centre. Ils se font cependant repérer et capturer. Yasutake Tsukamoto les mets en relation avec Yoshida par téléconférence. Yoshida explique à 007 que son plan consiste à tuer les participants du sommet du G8 avec ses moustiques et demande à ses hommes d’enfermer Bond et Mayumi dans un réservoir à moustiques. Mais grâce à Ikuo Yamamaru et des gadgets créés par le département Q, ils parviennent à s’enfuir.

07

Après avoir laissé Mayumi à Tokyo, Bond part avec Tigre Tanaka à Benesse House, sur l’ile Naoshima, où doit se dérouler le sommet secret du G8. La conférence commence mais Junji Kon, qui s’était précédemment infiltré dans le bâtiment, a placé des boites qui contiennent des moustiques. Soudains les moustiques sont relâchés et attaquent les gens qui sont présents à la conférence. Les lieux sont évacués et Bond réussit à repérer et capturer Junji Kon. Celui-ci lui révèle que Goro Yoshida à un autre plan : vingt hommes sont déjà en route vers les États-Unis où ils relâcheront des moustiques dans les grandes villes du pays.

Alors que les autorités américaines sont prévenues et que les hommes sont arrêtés aux aéroports, Bond et Yoshi Nakayama (l’assistant de Tanaka) participent à un assaut héliporté 05 sur la résidence de Yoshida dans les îles Kouriles. L’assaut est un succès mais le corps de Yoshida n’est pas retrouvé…

Bond est désormais à son hôtel avec Mayumi lorsque que Yoshida et Yasutake Tsukamoto font irruption dans leur chambre. 007 se bat à la loyale au katana contre Yoshida mais ne fait pas le poids face à lui. Alors que Yoshida est sur le point d’achever Bond, Mayumi tire sur Yoshida et maitrise Tsukamoto. Des sirènes de police se font entendre au loin et Goro Yoshida se suicide en pratiquant un seppuku. Tsukamoto est quant à lui arrêté par les autorités.

Personnages principaux

  • James Bond
  • Goro Yoshida : terroriste japonais qui pense que le Japon a perdu ses valeurs traditionnelles et qu’il est « empoisonné » par l’Occident.
  • Reiko Tamura : agent de l’agence d’investigation de sécurité publique.
  • Tigre Tanaka (Tiger Tanaka en VO) : « chef » de l’agence d’investigation de sécurité publique et ami de Bond.
  • Mayumi McMahon : fille du dirigeant de CureLab Inc.
  • Yasutake Tsukamoto : chef du clan yakuza Ryujin-kai.
  • Junji Kon : assassin à la solde des Ryujin-kai.

Musée de l’homme au tatouage rouge

Naoshima Island is located in the inland sea, south of Osaka and Kobe, about halfway to Hiroshima. Most people reach the island from Okayama by taking a train to Uno and then hopping aboard a ferry that spirits visitors to the island on a twenty-minute ride. In full view is the extraordinary Seto-Ohashi Bridge, which links Honshu with Shikoku, the smallest of Japan’s four major landmasses. Benesse House, a luxury hotel on the southern tip of the island, adjoins the Naoshima Contemporary Art Museum. Works collected and exhibited by the museum are not confined to the inside of the building but are also dispersed through its grounds, creating a superb contrast between nature and man-made art. Designed by world-renowned Japanese architect Tadao Ando, Benesse House is a symbiosis of nature, architecture and art striving to devise a space where people can reflect upon humanity. A perfect spot to hold a G8 summit conference.

Raymond Benson
The Man with the Red Tattoo, chapitre 25

Vers la fin du roman, James Bond se rend sur Naoshima, une petite île japonaise qui est surtout connue comme un centre d’art contemporain. Le musée Benesse House, qui est aussi un hôtel de luxe, se trouve sur l’ile. Les clients peuvent rester à l’hôtel, sortir de leurs chambres, et se retrouver dans un musée qui abrite des oeuvres d’artistes tels que Jackson Pollock, David Hockney, Andy Warhol, et beaucoup d’autres. Dans le roman, c’est ici que se déroule le sommet du G8.

Bennesse House prise en photo par Raymond Benson en 2001

Bennesse House prise en photo par Raymond Benson en 2001

Le peuple et le gouvernement de Naoshima étaient si heureux et fier d’être dans un roman de James Bond qu’ils ont décidé d’ériger un musée permanent qui commémorerait le livre The Man with the Red Tattoo et James Bond en général ! D’ailleurs ils étaient si enthousiastes qu’ils ont voulu convaincre EON Productions de filmer le roman de Benson et ont commencé une campagne pour recueillir des signatures pour une pétition à présenté aux cinéastes.

S’il n’y a jamais eu de film The Man with the Red Tattoo, le musée a cependant bel et bien vu le jour et reste toujours visitable de nos jours. Retour en 2004 : le gouvernement de la préfecture de Kagawa (à laquelle est rattaché Naoshima) a obtenu la permission pour utiliser le titre du livre et a trouvé des volontaires pour travailler le bâtiment du musée (crée par le bénévolat et des dons). Des élèves d’écoles d’art locales ont contribué à l’exposition tandis que Benson a fourni des photos du voyage de recherche au Japon qu’il avait effectué en 2001, des notes, des pages manuscrites, et des conseils. Les fans japonais de 007 ont bien évidemment aussi aidé.

Le 24 juillet 2005, le musée fut ouvert au public et Raymond Benson et sa femme Randi se sont tendus au Japon par avion pour assister à l’inauguration. Le musée abrite notamment un coeur gigantesque dans lequel de personnage de Junji Kon (dit le « Kappa ») se cache dans le roman, des illustrations du livre, posters de films, jouets, etc…

A large anatomically correct plaster heart, complete with aortas and ventricles, dominated the centre of the room. It was exquisitely painted and sat on a pedestal that was electrically powered so that the object could rotate when it was turned on. What was particularly unusual was that a large stake pierced it at an angle. The heart was about six feet in diameter. Entitled “Love Hurts,” it was created by an artist named William Kanas and was part of a new temporary exhibit of sensational, controversial works by young British artists. Bond recognised the styles of some of them, like the one with six pieces of a llama suspended in formaldehyde solution in six separate tanks.

Raymond Benson
The Man with the Red Tattoo, chapitre 25

Le site officiel de « The 007 Man With the Red Tattoo Museum » : www.007museum.jp

Anecdotes

/

L’auteur : Raymond Benson

Raymond Benson chez l'actrice Mie Hama  (On ne vit que deux fois) en 2001 lors de son voyage de recherche au Japon pour The Man with the Red Tattoo.

Raymond Benson chez l’actrice Mie Hama (Kissy Suzuki dans On ne vit que deux fois) en 2001 lors de son voyage de recherches au Japon pour The Man with the Red Tattoo.


Titres de travail : Red Widow Dawn ; The Man With The Cold Tattoo

Arme de service principale : Walther PPK

Véhicule: Aston Martin DB5

Pays principaux : Japon (Tokyo, Kamakura, tunnel du Seikan, Sapporo, île de Naoshima), Russie (iles Kouriles), Angleterre (Londres)


Articles sur le sujet

/

Guide des éditions françaises

Non traduit

Éditions étrangères notables

En 2010, Pegasus publie un recueil de plusieurs romans et nouvelles de Raymond Benson. Celui-ci est intitulé James Bond: Choice of Weapons et contient : Jour J moins dix, Le Visage de la mort, The Man with the Red Tattoo, Drame d’une nuit d’été et Live at Five.


16tunnel

20sapporo

02

01

03

04

06

08

09

10



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire