Roger Moore

Les autres Bond : Barry Nelson, Sean ConneryGeorge Lazenby, Timothy Dalton, Pierce Brosnan, Daniel Craig

Roger Moore est le troisième acteur à endosser le smoking de James Bond, et celui qui aura fait le plus de film officiel comme 007. Il a été Bond pour 7 films, de Vivre et laisser mourir à Dangereusement Vôtre.

Après Sean Connery et George Lazenby, Roger Moore donne un ton plus léger à son Bond. Il fait de l’espion le parfait gentleman avec une forte dose d’humour et d’insouciance qui a conquis le public de l’époque. Après Moonraker, son Bond devient plus sérieux et terre à terre, mais conserve son élégance inimitable.

Il nous a quitté le 23 mai 2017 des suites d’un cancer.

roger


moore4    roger2moore MooreRoger moore2 2000

Biographie

Né le 14 octobre 1927 à Stockwell, au sud de Londres, d’un père agent de police, Roger George Moore abandonne ses études en 1943. Après son passage dans une société de publicité, il décide de tirer parti de son physique avantageux (1.88 m, sportif, yeux bleus, le sourire un brin ironique) et se lance dans la figuration.

En 1953 il s’embarque pour les Etats-Unis. Après un court passage à Brodway, il rejoint Hollywood ou il joue dans plusieurs shows télévisés. En 1956, il revient en Grande-Bretagne ou il est remarqué dans Le voleur et le roi par les producteurs de la Columbia qui décident de lui confier le rôle d’Ivanhoé. Ce chevalier en armure lui vaudra en deux années et trente-neuf épisodes sa première notoriété.

En 1958, sous contrat avec la Warner, Roger Moore retourne aux Etats-Unis. Il joue dans dix-neuf épisodes de la série Maverick et apparaît dans Alfred Hitchcock Presents. En 1961, il quitte Hollywood ou il est resté un acteur de second plan.

C’est en 1962, quand il est engagé pour tenir le rôle de Simon Templar dans la série Le Saint, imaginée par Robert S. Baker qu’il connaît enfin la gloire. En 1970 le duo récidive avec Amicalement vôtre réunissant Roger Moore et Tony Curtis pour un duo de choc du petit écran.

Depuis longtemps, les producteurs Albert Broccoli et Harry Saltzman l’avaient inscrit en tête de leur liste de postulants au rôle de 007. Mais, en 1962, quand Dr No entra en production, Roger Moore était pris pour le Saint. Quand Sean Connery partit en 1969, il n’était pas libre non plus. Après une expérience peu concluante avec George Lazenby et avoir pensé à Michael Caine, les producteurs se tournèrent à nouveau vers Roger Moore.

En 1973, son premier Bond, Vivre et laisser mourir, réalisé par Guy Hamilton qui avait déjà dirigé Sean Connery dans Goldfinger et les Diamants sont éternels, est un succès. Avec Roger Moore, James Bond devient plus aristocratique, plus raffiné et plus spirituel. L’acteur insuffle un ton plus léger et plus parodique au film comme au personnage. S’ensuivra une intimité avec le héros de Ian Fleming de douze années et de sept films jusqu’à Dangereusement Vôtre en 1985.

Entre deux aventures de Bond, Roger Moore continue de tourner, toujours dans le registre du gentleman britannique et dans le domaine du film d’aventures. Tout en gardant un œil du côté de la production et en restant fidèle au personnage de Simon Templar, il s’investit financièrement, en 1977, dans Le retour du Saint , avec Ian Ogivly.

Après Peter Ustinov, Liv Ullman ou Audrey Hepburn, Roger Moore est devenu en 1991 ambassadeur de l’UNICEF. Le gentleman justicier s’étant fait défenseur des droits de l’enfant, la réalité a fini par rattraper la fiction. Depuis le début des années 90, Roger Moore a tourné principalement pour la télévision.

En 2003, après un malaise et la pose d’un pacemaker en mai, le palais de Buckingham annonce le 14 juin la présence de Roger Moore sur la liste de la Reine Elizabeth II pour être élevé au rang de Sir Roger Moore. Cette distinction est accordée pour son travail avec l’UNICEF, le Fond d’aide aux enfants des Nations Unies et pour sa carrière d’acteur.

Ces dernières années, Roger Moore se produisait régulièrement sur les radios, ainsi que sur scènes pour partager ses souvenirs. Il était également présent sur les réseaux sociaux, où il répondait fréquemment aux questions des fans.

Le 23 mai 2017, Sir Roger Moore s’éteint en Suisse des suites d’un cancer, entouré par sa femme et ses trois enfants. Après Barry Nelson et David Niven, il est le premier acteur officiel de la série d’EON ayant incarné James Bond à nous quitter.

1648



Commentaires (3)

  1. Didier Fournier

    très triste d appendre q un 007 est mort et quelle James bond il fesais très élégant et a l aise dans son costume
    Roger Moore a rejoint Q et tant d autre et surtout son ami d amicalement votre aurevoir MR bond

    Répondre
  2. Franck LEBAILLY

    Mr Moore à profondément marqué notre enfance (Templar/Sinclair/Mr Bond)!
    Aujourd’hui j’ai l’impression d’avoir perdu un grand frère.
    Sa générosité et sa célèbre gentillesse vont nous manquer.

    R.I.P Roger

    « Nobody’s does it better »

    Répondre

Laisser un commentaire