Opération Brise-glace – 1983

Opération Brise Glace

Icebreaker est le troisième roman bondien écrit par John Gardner. Il fut publié pour la première fois au Royaume-Uni le 7 juillet 1983. En France, le roman est sorti sous le titre Opération Brise-glace aux éditions Belfond (1986) et Lefrancq (1997) avec une traduction signée Armand Roth et Hervé Proulx.

Synopsis

Bond se retrouve à contrecoeur recruté dans une dangereuse mission en Arctique impliquant une alliance tout aussi dangereuse et perfide entre des agents de la CIA, du KGB et du Mossad israélien. Les membres de l’équipe de l’opération Brise-glace ne perdent pas de temps à se doubler les uns les autre, alors qu’ils essaient d’éliminer le chef de l’Armée d’Action National-Socialiste dirigé par un certain comte Konrad von Glöda, un ancien officier SS qui se prend maintenant pour le nouvel Adolf Hitler. Si le fascisme renaissant est l’ennemi commun, peut-on réellement faire confiance aux autres agents ?

À chaque minute, Bond était obligé de retirer le givre de ses lunettes protectrices. Ils n’auraient plus choisir une pire nuit. Même le blizzard, pensa-t-il, aurait été préférable. « Un safari dans les neiges », c’est ainsi que Kolya avait ri en l’appelant ainsi.

L’obscurité semblait coller à eux, se dissipant de temps en temps pour leur laisser une légère visibilité, avant de s’épaissir à nouveau comme s’ils avaient des bandeaux sur les yeux. Ils avaient besoin de toute leur concentration pour suivre l’homme devant eux ; leur seul soulagement était que Kolya, à la tête de la colonne, roulait avec son petit phare. Bond et Tirpitz suivaient sans lumière et les trois grosses motoneiges Yamaha pétaradaient à travers la nuit en faisant assez de bruit, pensa Bond, pour attirer l’attention de toute patrouille dans un rayon de seize kilomètres.

John Gardner
Opération Brise-glace

Résumé

L’AANS, l’Armée d’Action National-Socialiste (NSAA, National Socialist Action Army, en VO), a commencé une série de meurtres. Toutes les victimes étaient des Soviétiques ; tuées aussi par des armes soviétiques. Il s’avère que l’AANS est dirigé par le comte de von Glöda, un ancien criminel de guerre nazi connut sous le nom de Aarne Tudeer et qui se considère comme le prochain führer, il veut créer le Quatrième Reich. À la demande secrète de l’URSS, une alliance se créer entre plusieurs pays pour arrêter l’AANS : cette opération est baptisée Brise-Glace. James Bond est envoyé en temps que représentant les services secrets britanniques (MI6), Brad Tirpitz représente les États-Unis (CIA), Kolya Mosolov l’URSS (KGB), et Rivke Ingber (Mossad) représente Israël. Personne n’a confiance en l’autre et en apparences des alliances se créent, notamment entre Bond et Rivke.

Bond se trouve bientôt à la frontière russo-finlandaise en arctique avec les autres membres de Brise-Glace pour trouver la base secrète de von Glöda après que celui-ci ait fini d’acheter des armes dans une base soviétique nommée Lievre bleu. Avant de partir, Rivke semble avoir été attaqué avec une bombe, mais il sera plus tard révélé qu’il s’agissait d’une mise en scène, celle-ci étant la fille de von Glöda, travaillant avec lui. Koyla se révèle être du département V, anciennement connu sous le SMERSH et Bond est à la tête des personnes les plus recherchées par cette organisation. Koyla a fait une alliance, il s’est associé à von Glöda pour qu’il puisse prendre les armes en échange de 007 afin de le ramener à Moscou et avoir une promotion. Brad Tirpitz semble avoir été remplacé par un des hommes de von Glöda avant que tous les membres de l’équipe soient arrivés. Cela laisse Bond sans alliés, se retrouvant prisonnier dans la base souterraine du comte, et torturé en étant plongé dans l’eau glacée. Cependant, un élément se produit en faveur de Bond. Paula Vacker, une de ses ex-amies qui faisait semblant de travailler pour von Glöda se révèle finalement être une alliée et tue Rivke en qui Bond avait aveuglement confiance. Ensemble ils s’échappent de la base.

Alors qu’elle lui avoue travailler pour les services secrets finlandais (Supo) une formation d’avions de chasse converge et bombarde la base de von Glöda à la demande de Koyla le trahissant. Von Glöda et le faux Tirpitz parviennent tout de même à s’en tirer, Bond et Paula franchissent la frontière mais Koyla les suit de près.

Rentrant à l’hôtel, Koyla fait prisonnier Bond mais celui-ci parvient à le tuer après avoir appris que von Glöda est vivant, et qu’il est à l’aéroport. Bond s’y rend et le tue, cependant il est se prend deux balles, mais pas dans des organes vitaux. Le faux Brad Tirpitz s’est aussi montré à l’aéroport. Il s’avère qu’il était un agent triple. Il était de la CIA se faisant passer pour l’un des sbires de von Glöda se faisant passer pour Brad Tirpitz. Après tout cela, Bond reçoit la visite de M et Paula et un mois de vacances bien mérité.

Personnages principaux

  • James Bond
  • Les autres membres de Brise-Glace : Brad Tirpitz de la CIA, Rivke Ingberg du Mossad et Kolya Molosov du KGB
  • Paula Vacker : l’une des conquêtes finlandaises de 007
  • Comte Konrad von Glöda (Conrad von Glöda dans la VF) : ancien officier SS et chef de l’AANS, qui se prend pour le Führer du Quatrième Reich

Anecdotes

droppedImage_11

Pendant des années, Opération Brise-glace est resté le roman favori de John Gardner, principalement en raison de sa propre expérience dans le cercle polaire arctique lors d’un voyage organisé par Saab-Scania qui a permis la création du roman. L’un de ses compagnons durant ce voyage dans l’Arctique était le pilote de rallye suédois Erik Carlsson (alias « Mr. Saab »), que Gardner mentionnera dans le roman.

L’éditeur avait originellement rejeté le titre de Gardner, Icebreaker. Ce titre plus tard fut repris et accepté après qu’un certain Turkey after turkey ait été rejeté.

L’auteur : John Gardner

Silver-beast-16


Arme de service principale : Heckler & Koch P7

Voiture : Saab 900 Turbo, dit la Silver Beast

Pays principaux : Finlande


Articles sur le sujet

Le + de CJB : James Bond et la Saab 900 Turbo « Silver Beast »

Guide des éditions françaises

Plus d’infos sur les éditions FR

Éditions étrangères notables

En 2013, Orion publie sous forme de livre électronique un recueil de tous les romans de James Bond écrits par John Gardner (dont ses novélisations). Celui-ci est intitulé James Bond: The John Gardner Years.

Couverture prototype

À gauche le design de couverture original prévue par Pegasus (2011), à droite la couverture qui fut finalement utilisée :



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire