Kara Milovy (Maryam d’Abo)

Film : Tuer n’est pas jouer

 Le Rôle

Kara Milovy est une talentueuse violoncelliste du conservatoire de Bratislava, en Tchécoslovaquie. Bond l’aperçoit pour la première fois à l’Opéra, quand il organise le passage à l’ouest du Général Koskov.

Mais une surprise de taille attend 007 quand celle-ci essaie de tirer avec un fusil sniper sur Koskov. Bond la blesse et décide plus tard d’aller à sa rencontre. Il se trouve en fait que Kara Milovy tirait des balles à blanc sur Koskov, son amant et mentor. Bond se fait alors passer pour un ami de Koskov pour remonter sa piste avec elle.

Si Kara n’appartient pas au monde de l’espionnage, elle n’en reste pas moins une jeune femme courageuse, et pleine de ressources.

Maryam d’Abo

maryam

Maryam d’Abo est née le 27 décembre 1960, à Londres, d’un père danois et d’une mère russe. Elle quitte l’Angleterre à l’âge de cinq ans et est élevée entre Paris et Genève, ce qui explique son français impeccable et l’anglais qu’elle parle, naturellement, couramment.

Maryam d’Abo, marraine du Club JBF

En 1980, elle revient à Londres pour y étudier l’art dramatique. Sa filmographie comprend, outre des films tels que Xtro (1983) et Until September (1984), plusieurs téléfilms, des publicités et un rôle dans une série TV, Master of the Games (1984). Mais c’est le rôle de Kara Milovy, dans le quinzième James Bond, Tuer n’est pas jouer, qui lui apporte une célébrité internationale. Elle y incarne une Bond Girl d’un genre nouveau, plus vulnérable et naïve que ses illustres devancières. C’est sur les conseils de Barbara Broccoli qu’elle se présente chez Eon au casting de Tuer n’est pas jouer, pour le rôle de la violoncelliste tchécoslovaque. Déja en 1982, Maryam d’Abo avait postulé pour un rôle dans Octopussy, mais elle fut recalée en raison de son allure trop juvénile. Comme certaines autres Bond Girls, Maryam d’Abo accepte de poser nue sur le capot d’une Aston Martin ou déguisée en Blofeld dans le magazine Playboy de septembre 1987.

Après la sortie du film, elle part pour le sud de la Californie et poursuit sa carrière cinématographique avec des films tels que, Double Obsession (1994), Timelock (1996), Sea Change (1998) et The Point Men en 2001, réalisé par John Glen, un habitué de la série James Bond.

En novembre 2003, après avoir participé à l’écriture d’un livre sur les Bond Girls et tourné dans le téléfilm Helen of Troy, elle épouse en grand secret le réalisateur britannique Hugh Hudson (Les Chariots de feu, Greystoke…).

En 2004, elle interprète le rôle de Margaux dans le film de Frédéric Auburtin, San Antonio puis elle enchaîne avec le tournage d’un petit film d’horreur Trespassing.

karaplayboy