James Bond contre Dr No – 1958

Dr. No

Dr. No est le sixième roman bondien de Ian Fleming, il a été publié au Royaume-Uni le 31 mars 1958. La traduction française est parue sous divers titres à travers les différentes éditions : James Bond contre Dr No, Docteur No, Dr. NO, James Bond contre Dr. No, James Bond contre docteur No et enfin James Bond 007 contre docteur No.

Synopsis

Après s’être remis de son empoisonnement à la tetrodotoxine infligé par Rosa Klebb, James Bond est envoyé en mission en Jamaïque par M. Celui-ci considère la mission comme des vacances pour son agent. La tâche de Bond est une simple assignation à enquêter sur la disparition du chef de la station Caraïbe du SIS à Kingston, le commander John Strangways, et sa secrétaire. Il est bien probable que ces deux-là soient parties faire une escapade amoureuse.

Mais Bond apprend que Strangways a enquêté sur les activités du Docteur Julius No, un reclus sino-allemand qui vit sur une île privée nommée Crab Key et qui y exploite du guano. Lorsque toutes les pistes mènent à No, Bond est bien obligé de se rendre sur Crab Key avec son vieil ami Quarrel où il fera notamment la rencontre de Honeychile Rider. Mais capturé par les hommes du docteur, et placé dans un parcours d’obstacles visant à déterminé quelle capacité a le corps humain à résister et survivre à la douleur, 007 va vite découvrir que l’île recèle des créatures bien plus dangereuses que la belle Honey…

– Merci, monsieur, dit le Major Boothroyd. Il se retourna et sortit de la pièce avec raideur.

Il y eut un moment de silence. La neige tambourinait sur les fenêtres. M pivota sa chaise et regarda les vitrages ruisselants. Bond saisit l’occasion pour jeter un oeil à sa montre. Dix heures. Ses yeux glissèrent sur le Beretta et l’étui se trouvant sur le bureau. Il pensait aux quinze ans de mariage avec ce répugnant bout métal. Il se souvint des fois où un seul de ses mots lui avait sauvé la vie, et les moments où sa seule menace avait été suffisante. Il pensait à l’époque où il s’était littéralement habillé pour tuer ; quand il avait démantelé l’arme à feu, l’avait huilé et chargé soigneusement les balles dans le magasin à ressort et essayé une ou deux fois, pompant des cartouches sur des couvre-lits de chambres d’hôtel anonymes quelque part dans le monde. Puis le dernier coup d’un chiffon sec et le pistolet était rangé dans le petit holster avant de s’arrêter devant le miroir pour vérifier que rien n’était visible. Puis sortir et faire son chemin jusqu’au rendez-vous qui devait se terminer par l’obscurité ou la lumière. Combien de fois lui avait-il sauvé la vie ? Combien de condamnations à mort avait-il signé ? Bond se sentait déraisonnablement triste. Comment peut-on avoir de tels liens avec un objet inanimé, un objet laid de plus, et, il devait l’admettre, avec une arme qui n’était pas de la même classe que celles choisies par l’armurier ? Mais il avait des liens et M allait les couper.

M pivota pour lui faire face. Désolé, James, dit-il, et il n’y avait pas de sympathie dans sa voix. Je sais comment vous aimez ce morceau de fer. Mais je crains qu’il ne faille s’en séparer. Ne donnez jamais de seconde chance à une arme, pas plus qu’à un homme. Je ne peux pas me permettre de jouer avec la section à double zéro. Ils doivent être bien équipés. Vous comprenez cela ? Un arme est plus importante qu’une main ou un pied dans votre travail.

Ian Fleming
James Bond contre Dr No

Personnages principaux

  • James Bond
  • Docteur Julius No : fils d’un pasteur allemand et d’une Chinoise, c’est le propriétaire de l’île de Crab Key. Dans les années 1920, il trahit l’organisation criminelle chinoise Tong pour laquelle il travaillait. Il est retrouvé par ses ex-complices qui lui coupe ses mains et lui tire dessus, mais il survit grâce à une particularité anatomique : il a le cœur à droite. Il pratique ensuite la chirurgie esthétique pour ne plus être retrouvé par ses ennemis, commence des études, adopte le pseudonyme de Docteur Julius No, et enfin construit son centre sur une l’île de Crab Key, où il aide notamment l’Union Soviétique à saboter les essais des missiles américains qui se trouve à proximité.
  • Honeychile Rider : jolie femme au nez cassé, elle se trouve sur Crab Key pour collecter des coquillage afin de les revendre.
  • Quarrel : pécheur
  • Pleydell-Smith
  • Miss Taro : secrétaire de Pleydell-Smith
  • Pus-Feller

Anecdotes

Au début de l’année 1956, Fleming est invité par Ivar Bryce à rejoindre une expédition scientifique sur l’île de Inagua peuplée de flamant des Caraïbes. Les hommes dormaient dans des tentes, ils utilisaient un Land Rover modifié pour traverser les marrais, ce fut une véritable aventure et Inagua est très probablement plus tard devenu une source d’inspiration pour l’île fictive de Crab Key (et le dragon) quand Fleming se mit à écrire le roman Dr No.

En juin 1956, le producteur Henry Morgenthau III approche Fleming pour un projet de série télévisée à filmer dans les Caraïbes. Ian Fleming a alors rédigé un script de 28 pages pour une série d’une heure trente provisoirement intitulée Commander Jamaica dont le héros, un agent secret américain, se nommait James Gunn. Celui-ci recevait des ordres d’un Amiral depuis un haut-parleur caché dans son yacht de neuf mètres amarré à Morgan’s Harbour. L’intrigue impliquait une forteresse sur une île inhabitée des Caraïbes, où un groupe de criminels essayaient de dévier des missiles du Cap Canaveral de leurs courses. Gunn se battait contre des « Chinese-Negro » et sauvait un homme qui allait finir dans broyeur d’une usine de bauxite. Le projet de série télé ne se concrétisa jamais et Fleming réutilisa son scénario pour écrire Docteur No en 1957.

Ian Fleming et Geoffrey Boothroyd.

Ian Fleming et Geoffrey Boothroyd.

En 1956, Ian Fleming et Geoffrey Boothroyd, un fan des romans de Bond, commencent à échanger sur l’arme que 007 devrait utiliser. Boothroyd pense que le Beretta .25 est une « arme de femme, et pas vraiment une très belle femme de plus » et conseille à l’auteur le Smith et Wesson .38 Special Centennial Airweigh, un holster Berns-Martin Triple Draw (plutôt qu’un holster en peau de chamois dans lequel l’arme pourrait se retrouver coincé), ainsi qu’un S&W .357 Magnum (qu’il garderait dans sa voiture). Lorsque Fleming lui demande quelles armes pourraient êtres porté par les agents du SMERSH, Geoffrey Boothroyd lui répond en lui donnant une longue liste d’armes sur lequel se trouve notamment le Walther PPK. Fleming tiendra non seulement compte de certains des conseils de Geoffrey Boothroyd, mais introduira un personnage nommé le Major Boothroyd dans le roman décrit comme « le plus grand expert au monde en armes de petits calibres ». Ainsi dans Dr No, Bond se voit obliger de délaisser son vieux Beretta pour le Walther PPK (avec un holster Berns-Martin Triple Draw) et un S&W .38. Boothroyd (plus connu dans les films comme Q) et le PPK deviendront deux éléments récurrents et iconiques de la saga littéraire et cinématographique de James Bond.

book_pan-DN-G335-1961_3Parmi les autres sources d’inspiration, nous pouvons citer le docteur Fu Manchu des romans de Sax Rohmer pour No, et une amie de Fleming, Blanche Blackwell, pour le bateau Blanche de No.

Durant sa jeunesse, Fleming s’était aussi cassé le nez durant un match de football. La blessure était si importante qu’une petite plaque de cuivre a été inséré dans son nez.

Dans un ancien manuscrit, le premier chapitre du roman se nommait « The Quick, Neat Job » au lieu de « Hear You Loud and Clear ». Par ailleurs la dernière ligne Honey était « Faites ce que je vous dis » au lieu de « Faites comme on vous dit ».

Lorsque la magazine Stag publia le roman en 1962, il le renomma en Nude Girl of Nightmare Key.

Le roman Dr No fut adapté en film en 1962. À l’exception de la présence du SPECTRE, Felix Leiter et le professeur Dent, le scénario du tout premier film de 007 se veut très fidèle au film. C’est seulement après le dîner avec le docteur No que le scénario du film commence à vraiment différer de l’oeuvre originale.

L’auteur : Ian Fleming

Sean Connery et Ian Fleming sur le tournage de Docteur No.

Sean Connery et Ian Fleming sur le tournage de Docteur No.


Titre de travail : Doctor No ; The Wound Man

Arme de service principale : Walther PPK 7.65 mm

Pays principaux : Jamaïque, l’île de Crab Key


Articles sur le sujet

/

Guide des éditions françaises

Plus d’infos sur les éditions FR

Éditions étrangères notables

Chapitres

1. Hear You Loud and Clear
2. Choice of Weapons
3. Holiday Task
4. Reception Committee
5. Facts and Figures
6. The Finger on the trigger
7. Night Passage
8. The Elegant Venus
9. Close Shaves
10. Dragon Spoor
11. Amidst the Alien Cane
12. The Thing
13. Mink-Lined Prison
14. Come Into My Parlour
15. Pandora’s Box
16. Horizons of agony
17. The Long Scream
18. Killing Ground
19. A Shower of Death
20. Slave-Time



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire