Final Fling – 2008

Final_Fling_uk_100

Final Fling est le troisième et dernier roman de la « trilogie » The Moneypenny Diaries écrite par Samantha Weinberg (sous le pseudonyme de Kate Westbrook). Il fut publié pour la première fois au Royaume-Uni le 1 mai 2008 mais n’a jamais été traduit en français.

Synopsis

1964-1965, le SIS fait face à une mystérieuse taupe enfui au plus profond du Service. Serait-ce Bill Tanner ? Le Deputy Chief Christopher Hunter ? Le Deputy Cabinet Office Secretary Percy Warren ? Quelqu’un d’autre qu’elle ne soupçonnerait pas ? Et lorsque Bond est en disgrâce et que M est mis à la retraite, Moneypenny se retrouve bien seul au bureau.

Quarante-deux ans plus tard, la nièce et héritière de Miss Moneypenny, Kate Westbrook, soupçonne que la mort de sa tante n’était pas accidentelle. A-t-elle trouvé qui était la taupe avant de mourir ? Est-ce d’ailleurs pour cela qu’elle est morte ? Alors qu’elle recherche aussi l’identité de qui pouvait être taupe à cette époque, Kate va se rendre compte qu’il y a des gens qui sont déterminés à l’empêcher de trouver la vérité…

 His uncharacteristic curtness felt like a slap to the face. He’d offered no explanation. It felt almost as if he didn’t trust me. That can’t be the case. I’ve done nothing to cause him doubt. I thought I knew every corner of Bill, that I could read his every gesture, even his hidden thoughts. It seems I can’t. It’s as though he’s been pedalling desperately to create distance in our friendship, pulling away without turning to look back. If that’s indeed the case, he’s succeeded now that I’m thousands of miles away, at the far edge of the Atlantic Ocean.
 He’d been acting strangely towards me since our dinner at the Savoy a few weeks after my return from Moscow following the Philby debacle. I hadn’t quite known what to expect. Over the years that we’ve worked together, Bill and I have been out on numerous occasions. This invitation seemed different, though, more like a date, and I wasn’t sure I was comfortable with the idea of a shift in our relationship.
 There was no way to say no, however. He booked the Savoy Grill. I bought a new frock from Harrods. He asked for champagne and for the first few minutes the atmosphere was unnaturally taut. We ordered our food and then, almost to ease the tension, we fell into conversation about the Office. I mentioned that I thought M had been preoccupied recently, and not just because of the unexpected and undesired arrival of his new Deputy Chief. I thought Bill was about to say something, when he checked himself.
 ‘There’s a mole, isn’t there ?’ I said.
 He did not reply.
 ‘Come on, Bill, you know as well as I do. You said yourself that the Office has been leaking like a sieve. Well, this Sieve has got to have a face and a name. There have been too many unexplained coincidences. Redland’s [the USSR] been a step ahead of us at every turn. What’s M doing about it ?’
 He looked down at his hands, then up again at me. ‘No flies on you, Penny. Yep, the Old Man’s convinced we’ve been infiltrated. The Minister’s been asking questions. That’s why he couldn’t fight Hunter’s appointment, or Warren sidling closer. M’s had Dorothy working on it for months. So far, though, she’s come up with nothing concrete. Whoever this Sieve of yours is, he’s dug in deep.’
 Those were his last words on the subject. He started talking about other things, and although we chatted more easily, I felt something of the expectation of the evening had drained away. It ended like one of our regular dinners, with a colleague-like kiss on the cheek.
 After that, Bill was more formal, distant, occasionally abrupt. I thought I caught a glimpse, once, of something I was sure was longing on his face, but as soon as he saw me his face creased into a frown. While I tried to keep up the pretence that nothing had changed, I can’t pretend it didn’t hurt. He never mentioned the Sieve.

Samantha Weinberg
Final Fling

Résumé

Comparé aux précédents romans des Moneypenny Diaries, Final Fling possède une particularité. En effet, des chapitres entiers sont consacrés à Kate Westbrook.

L’histoire reprend en 1964 avec Miss Moneypenny qui soupçonne toujours l’existence d’une taupe au sein du SIS (MI6). Pendant ce temps, deux hommes s’installent dans l’immeuble des services secrets : le Colonel Christopher Hunter (Deputy Chief) et Percy Warren (Deputy Cabinet Office Secretary), envoyés par le Premier Ministre afin d’endiguer les fuites. Moneypenny est envoyée en remplacement à la station J (Jamaïque), où elle se sent mise à l’écart ; par ailleurs Bill Tanner semble être de plus en plus distant avec elle. Elle renoue avec Mary Goodnight (l’ex-secrétaire de 007) et reste pour son mariage. Lorsqu’elle apprend que 009, qui avait disparu, est de retour (mais ayant contracté une maladie inconnue), elle retourne à Londres avec Bond, sans en avoir demandé l’autorisation. 009 meurt des suites de sa maladie (plus tôt, 007 avait été envoyé sur une mission pour mettre la main sur les échantillons d’un virus qu’un certain Dr Marchès envisageait de vendre). Maintenant à Londres, Moneypenny est affectée comme secrétaire de Hunter puisque, M déclare s’être habitué à sa remplaçante, Miss Comely.

Les choses se corsent lorsque Hilary Quatermayne, l’ex secrétaire de 009, se confesse, et avoue à Moneypenny qu’elle s’est faite abordée par un homme du nom de Nikolai (Nico). Celle-ci lui avait évoqué la mission de 009 à Vienne. Moneypenny craint maintenant que Nico puisse être la taupe, mais lorsqu’elle en informe Dorothy Fields (la personne chargée par M d’enquêter sur les fuites internes), celle-ci lui apprend que 009 était déjà repéré avant son arrivée à Vienne. La fuite semble décidément venir de quelqu’un de haut placé au SIS…

Hunter, qui semble vouloir prendre la place de M, congédie Bond du service. Moneypenny tombe sur Nico au parc. Celui-ci lui dit que le KGB essaie de le tuer à cause de ce qu’il sait sur le traître du SIS. Nico ne sait pas qui est le traître, mais il donne à Moneypenny son nom de code : « Colin ». Il se trouve que Colin est aussi le prénom du jeune frère décédé de Bill Tanner, elle commence donc à douter de ce dernier. Quelques jours plus tard, Nico meurt du même virus que 009.

Moneypenny n’ayant apparemment plus d’amis dans le service tente de démissionner, mais M n’est pas d’accord et organise un rendez-vous avec lui et Bond. Ce deux-là l’informent qu’ils cherchent également la taupe au sein des personnes les plus accréditées du SIS. Le retrait de 007 du service actif a également été conçu pour débusquer le traitre. Ils espèrent que celui-ci sera intéressé par l’achat du virus du Dr Marchès (007 a fait croire qu’il avait gardé un échantillon lors de sa précédente mission et que maintenant mis à la porte, il compte le vendre au plus offrant).
Par ailleurs, si M avait affecté Moneypenny comme secrétaire de Hunter, c’était dans l’espoir qu’elle y découvre quelque chose. Maintenant il lui annonce qu’elle sera affectée au collègue de Hunter, Percy Warren.

Bond et Moneypenny apprennent que Hunter a une relation avec Miss Comely. En 1965, Warren convoque Moneypenny dans son bureau, celle-ci raconte à contrecoeur le plan de M sur la recherche de la taupe et celui-ci lui répond qu’elle n’existe pas. Pour Warren, les fuites ne viennent que de la mauvaise organisation des services secrets et la taupe est le fruit de l’imagination de M qui serait devenu paranoïaque. En février M démissionne (il reviendra cependant en fin d’année), et Moneypenny est affectée comme secrétaire de son remplaçant, Sir Jack Gavascon. Bond est réhabilité, Hunter et Waren s’éloignent quant à eux du bâtiment des services secrets.

Pendant ce temps, à l’époque actuelle, Kate Westbrook essaie elle aussi de trouver le traître, ainsi que de découvrir la vraie nature de la noyade de sa tante. Elle va à Outer Hebrides, dans l’ancienne maison de sa tante en Écosse. En interrogeant les habitants du coin elle découvre que le corps d’un autre homme a été retrouvé non loin de sa tante, le jour de sa mort. Après son départ, Kate a peur d’être suivie. Elle rencontre Macintyre, du MI6, qui la met à nouveau en garde contre publication des journaux de sa tante. Il va même jusqu’à lui proposer un poste d’enseignante à Harvard pour l’éloigner du pays. Kate ne mord pas à l’hameçon, et cherche Hunter. Quand elle le rencontre, elle est convaincue qu’il n’était pas la taupe ; il n’ajoute aucune information utile. Se rapprochant de la vérité, Kate va voir Dorothy Fields qui lui révèle que M avait composé un vaste fichier sur la taupe et qu’il aurait pu le confier à Moneypenny peu avant de mourir.

De retour à Outer Hebrides, Kate apprend que « Colin » était sur l’île peu avant que sa tante ne décède, elle retourne à Londres. Après une poursuite en voiture (on apprendra à la fin du roman que les poursuivants étaient russes), Macintyre donne à Kate le journal septembre/octobre 1990 de sa tante qui est morte le 9 ou 10 octobre de cette même année.

Les écrits révèlent que l’état de santé de M s’était dégradé en 1989 et que les médecins ne lui donnaient plus que quelques jours à vivre. Avant de mourir, M a fait venir Miss Moneypenny chez lui et lui a dit qu’il avait trouvé l’identité du traître ; il meurt cependant avant de pouvoir le lui révéler. Après l’enterrement, Jane reçoit un paquet contenant le dossier de M qui désigne clairement Percy Warren comme le traître du SIS à l’époque. Il est aussi dit que Moneypenny avait trouvé une sorte d’amant dans ses vieux jours et Kate suppose qu’il s’agissait de Randy Macallan, un habitant de l’île de sa tante qu’elle avait rencontrée plusieurs fois durant son enquête.

Moneypenny avait pris contact avec Percy Warren, et lorsque celui-ci l’avait rencontré chez elle, il a admis avoir été la taupe du SIS. Elle lui a alors proposé de faire de la voile en sa compagnie le lendemain. Il n’est pas exactement dit ce qu’il s’est passé, mais Moneypenny et Warren moururent en même temps par noyade dans un « accident » ; elle s’était cependant préparée à mourir et voulait que Warren paye pour ses actes passés.

Dans le présent, Kate reçoit de la part du cabinet d’avocat de sa tante, le dossier que M avait constitué sur la taupe et poursuit son idée de publier les journaux de sa tante. Un début de romance entre elle et Macintyre se constitue et il est fortement sous-entendu à la fin du roman, que Randy Macallan pourrait être en réalité James Bond…

Personnages principaux

  • Jane Moneypenny
  • Kate Westbrook : nièce de Moneypenny
  • James Bond
  • M
  • Bill Tanner
  • Christopher Hunter
  • Percy Warren
  • Dorothy Fields
  • Mary Goodnight
  • Macintyre
  • Dr Marchès
  • 009

Jane Vivien Moneypenny est née le 9 août 1931 à Nairobi (Kenya). Après la disparition de son père Hugh Moneypenny (présumé mort durant la Seconde Guerre mondiale) et la mort de sa mère Irene (durant le massacre de Lari pendant la guerre des Mau Mau), elle quitte la ferme familiale et part s’installer en Angleterre avec sa petite soeur Helena ; elle a alors 21 ans. Quelques mois après son arrivée, elle rejoint le Secret Intelligence Service. En septembre 1956, Moneypenny part en mission à Royale-les-Eaux avec James Bond. Elle doit lui fournir un alibi. En 1962, elle fréquente l’architecte Richard Hamilton et se rend deux fois à Cuba : la première pour porter secours à James Bond et la seconde pour l’aider à prendre des photos de missiles nucléaires. Elle recevra une médaille de la part du gouvernement américain pour ses actions à Cuba. Cette même année, elle est victime de chantage : on lui promet des informations sur son père en échange de quelques secrets du SIS ; elle refuse. En 1964, elle part quelques semaines à Moscou, sur les ordres de M, pour tenter de faire revenir en Angleterre Eleonor Philby, l’épouse de Kim Philby. La mission est un échec mais elle apprend cependant la vérité sur la mort de son père. En 1964, elle est persuadée de l’existence d’un traître au sein du SIS et est affectée quelques semaines en remplacement à la station J (Jamaïque). À son retour, M ne veut pas d’elle comme sa secrétaire personnelle et elle est affectée comme secrétaire de Christopher Hunter (le Deputy Chief) puis de Percy Warren (le Deputy Cabinet Office Secretary). Après la démission de M en 1965, elle est affectée comme secrétaire de son successeur, Sir Jack Gavascon. En 1983, elle prend sa retraite en Écosse à North Uist. À la mort de M, en 1989, Moneypenny reçoit de celui-ci un dossier révélant l’identité du traître de l’époque et prend contact avec lui. Elle meurt avec le traître en octobre 1990, tout deux morts du même « accident » de noyade ; elle s’était cependant préparée à mourir et voulait qu’il paye pour ses actes passés. Moneypenny a également tenu des journaux intimes depuis la disparition de son père et a eu plusieurs caniches (Rafiki, Uhuru). Il est aussi fortement sous-entendu à la fin de Final Fling qu’elle aurait pu avoir une sorte de romance avec James Bond dans ses vieux jours.

Anecdotes

/

L’auteur : Samantha Weinberg

screen-shot-2014-04-10-at-8-16-45-pm

Roman écrit sous le pseudonyme de Kate Westbrook.


Titre de travail : End Game

Pays principaux : Angleterre (Londres), Écosse, Jamaïque


Articles sur le sujet

/

Guide des éditions françaises

Non traduit

Éditions étrangères notables

Première édition, John Murray, 1 mai 2008

Première édition, John Murray, 1 mai 2008



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire