Bons baisers de Paris – 1960

Bons baisers de Paris / Rien que pour vos yeux

For Your Eyes Only est un recueil de nouvelles bondiennes écrites Ian Fleming, il a été publié pour la première fois au Royaume-Uni le 11 avril 1960. C’est le huitième titre consacré de l’auteur au personnage de James Bond et son premier recueil de nouvelles de l’auteur, qui n’avait fait paraître jusqu’alors que des romans. La première « traduction » française de 1961 adopte le recueil titre James Bond en danger avant que le recueil ne prenne définitivement le titre Bons baisers de Paris en 1965.

Retour en 1958 : CBS fait une offre à Ian Fleming pour une série James Bond de 32 épisodes. Il accepte et commence à écrire quelques scénarios mais le projet tombe à l’eau. Début 1959, Fleming adapte les scénarios de trois épisodes qu’il avait écrits pour CBS en nouvelles ; il ajoutera une quatrième histoire (Quantum of Solace) qu’il avait écrite lors de l’été 1958 au recueil, ainsi qu’une cinquième (Le Spécimen rare de Hildebrand). Les cinq nouvelles du recueil sont les suivantes :

  • Bons baisers de Paris ou James Bond en embuscade (From a View to a Kill)
  • Top secret (For Your Eyes Only)
  • Chaleur humaine (Quantum of Solace)
  • Risico (Risico)
  • Le Spécimen rare de Hildebrand (The Hilderbrand Rarety)

Bons baisers de Paris

Synopsis :

James Bond, de passage à Paris entre deux missions, est contacté par Mary Ann Russell pour résoudre un grave problème : une estafette a été abattue sur son trajet du QG de la SHAPE aux bureaux de la Station de Saint-Germain, et les document qu’elle transportait ont été volées. Pour résoudre cette affaire, Bond va devoir lui-même se déguiser en estafette et s’aventurer sur la route départementale 98 où des tueurs attendent son passage…

Personnages principaux :

  • James Bond
  • Mary Ann Russell, membre de la station F, elle transmet notamment les ordres de M à Bond
  • Rattray : chef de la Station F
  • Colonel G. A. Schreiber : responsable de la sécurité au SHAPE

Anecdotes :

Avant de s’intituler From a View to a Kill, cette histoire portait le nom de The Rough with the Smooth.

À l’origine From a View to a Kill a été conçu comme une préquelle racontant l’histoire de Hugo Drax (Moonraker). L’histoire se serait déroulée pendant la Seconde Guerre mondiale, et aurait présenté Drax comme un assassin en moto qui finissait par se crasher. Il était alors transporté à un hôpital de campagne américain. Plus tard, le bâtiment était bombardé, laissant Drax amnésique et défiguré.

La nouvelle est notamment paru dans le magazine Argosy (1961) sous le titre de Paris Courier et dans le numéro de juillet 1962 du magazine Fury sous le titre de A Nice View For Killing.

En 2005, cette nouvelle est sortie en standalone aux éditions Pocket les langues pour tous sous le titre de James Bond en embuscade. Il s’agit d’une édition bilingue contenant à la fois la nouvelle originale en anglais et une traduction française.

La nouvelle Bons baisers de Paris a été « adaptée » en film en 1985 sous le titre From A View to a Kill (Dangereusement vôtre). Cependant, mis à part une partie du titre et le fait que l’action du film se déroule entres autres en France, le scénario de la dernière aventure de Roger Moore n’a absolument rien à voir avec l’oeuvre originale.

Top secret

Synopsis :

Les Havelock résident dans une belle propriété en Jamaïque. Celle-ci intéresse un mystérieux personnage prêt à dépenser une fortune pour l’acquérir. Ce dernier envoie le major Gonzales pour conclure l’achat de la maison mais les Havelock ne veulent pas vendre. Gonzales les abat froidement. À Londres, M explique à James Bond que ses amis, les Havelock, viennent d’être assassinés. 007 accepte de les venger pour M, mais Judy, la fille des Havelock, fait son apparition sur terrain et compromet le plan de Bond…

D’un geste lent, M ouvrit le tiroir supérieur gauche de son bureau et en sortit un mince dossier sur lequel ne figurait aucun titre et sur lequel n’apparaissait pas l’étoile rouge signifiant Top Secret. Il posa la chemise devant lui tandis que sa main continuait à fourrager un tiroir ouvert. Elle en ressorti un cachet et un tampon à l’encre rouge. M ouvrit le tampon, encra le cachet et, avec de grandes précautions afin de bien l’aligner sur le coin droit de la chemise, il pressa le cachet sur la couverture grise.
M replaça le cachet et le tampon dans le tiroir qu’il referma. Il retourna la chemise et la poussa vers Bond. L’inscription en lettres rouges encore humides disait : Rien que pour vos yeux. Bond ne dit rien. Il fit un signe de la tête, ramassa le dossier et sortit de la pièce.

Ian Fleming
Top secret

Personnages principaux :

  • James Bond
  • Judy Havelock
  • Herr von Hammerstein
  • Major Gonzales

Anecdotes :

Avant de s’appeler For Your Eyes Only, cette aventure de 007 s’est d’abord intitulée Man’s Work, puis Death Leaves an Echo. Par ailleurs les « Havelock » s’appelaient à l’origine les « Wilson ».

Cette nouvelle est basée sur Rough Justice, qui était censé être le troisième épisode de la série de CBS. Herr von Hammerstein est quant à lui basé sur le général allemand Kurt von Hammerstein, l’un des opposants au nazisme.

La nouvelle a été adaptée en film en 1981, Rien que pour vos yeux. Le scénario du film reprend entre autres l’histoire de la quête que Judy Havelock (renommée en Mélina Havelock) entreprend pour venger la mort de ses parents assassinés par un certain Gonzales.

Chaleur humaine

Synopsis :

Cette nouvelle est la plus particulière du recueil puisqu’il ne s’agit pas à proprement dit d’une aventure de 007, mais plus d’une réflexion philosophique.

À l’issue d’un dîner plutôt barbant, James Bond s’entretient avec le gouverneur des Bahamas. Celui-ci lui raconte une histoire d’amour pour la moins singulière entre un homme nommé Philip Masters et une certaine Rhoda. Il lui fait alors part de sa théorie du « minimum de réconfort » (Quantum of Solace en VO) sans laquelle tout amitié ou amour ne peut survivre.

– C’est un beau nom, dit Bond ; très frappant. Et bien sûr je vois bien ce que vous voulez dire. Je devrais dire que vous avez tout à fait raison. Le minimum de réconfort ; la part de consolation, de chaleur humaine. Oui, je suppose que vous pourriez dire en définitive, que tout amour et toute amitié est fondé là-dessus. Les êtres humains sont vraiment inquiets. Quand le partenaire, non seulement vous fait éprouver une impression d’insécurité mais encore semble chercher à vous détruire, c’est évidemment la fin. La chaleur humaine est égale à zéro. Il faut partir pour se sauver soi-même. Masters l’a-t-il compris ?

Ian Fleming
Chaleur humaine

Personnages principaux :

  • James Bond
  • Le Gouverneur des Bahamas
  • Philip Masters
  • Rhoda Llewellyn

Anecdotes :

Quantum of Solace est l’une des deux seules nouvelles du recueil à ne pas être basée sur les scénarios écrits pour CBS. Elle vient d’une histoire que Blanche Blackwell lui avait raconté à propos d’un vrai officier de police que Fleming a changé en Philip Masters. Fleming a offert une montre Cartier à Blanche pour la remercier de l’histoire.

Avant de finir dans le recueil Bons baisers de Paris, Quantum of Solace avait d’abord été publiée dans le magazine américain Cosmopolitan en mai 1959 puis dans Modern Woman’s Magazine en novembre 1959.

Fleming a écrit cette nouvelle dans le style de l’écrivain William Somerset Maugham.

Dans le manuscrit original, Philip Masters s’appelait « John Masters ».

Quantum of Solace a été « adapté » en film en 2008. Cependant, mis à part le titre, le film n’a presque absolument rien à voir avec la nouvelle originale.

Risico

Synopsis :

James Bond est envoyé en Italie afin de trouver et détruire la source d’un trafic d’héroïne à destination de la Grande-Bretagne. Là-bas, il doit entrer en contact avec un des informateurs de la CIA, un dénommé Kristatos qui, moyennant finance, lui indique qui serait à la tête du réseau : Enrico Colombo, « La Colombe ». Décrit par Kristatos comme extrêmement dangereux, cet homme doit être à tout prix destrutto à la fin de l’opération.

007 va vite se rendre compte que le danger peut venir de n’importe où dans sa mission, que ce soit sur une plage vénitienne ou bien dans un petit entrepôt italien, et surtout de n’importe qui…

Personnages principaux :

  • James Bond
  • Enrico Colombo
  • Kristatos
  • Lisl Baum, une des maîtresses viennoises de Colombo que James Bond rencontre au cours de sa mission

Anecdotes :

À l’origine, Fleming écrivait « Risiko » au lieu de « Risico ».

Pour le nom de Lisl, Fleming s’est inspiré d’une ancienne petite amie de Kitzbühel. Et pour celui de Colombo, il se serait inspiré de Gioacchino Colombo, un ingénieur automobile italien.

La nouvelle Risico a été adaptée dans le film Rien que pour vos yeux de 1981. Le scénario du film reprend les personnages des Colombo (renommé Milos Columbo) et Kristatos avec le coup du faux méchant et du raid sur l’entrepôt de drogue ; mais aussi le personnage de Lisl Baum (renommé en Lisl Von Schlaf).

Le Spécimen rare de Hildebrand

Synopsis :

En repos aux Seychelles, James Bond accepte l’invitation d’un ami, Fidèle Barbey, à participer à une petite expédition scientifique à bord du Wavekrest. Le propriétaire du navire, Milton Krest, cherche à trouver le « spécimen rare d’Hildebrand », un poisson rare aperçu une fois autour d’un îlot de l’océan Indien. Mais il s’avère que Krest est une personne des plus désagréables, allant même jusqu’à fouetter sa femme, et les relations entre les trois hommes ne vont pas tarder à s’envenimer lors du voyage sur l’océan…

Personnages principaux :

  • James Bond
  • Milton Krest
  • Fidele Barbey (VO), Fidèle Barbey (VF)
  • Elizabeth Krest, épouse de Milton Krest

Anecdotes :

En 1958, Fleming enquête sur une chasse au trésor dans les Seychelles pour le Sunday Times. L’article qu’il écrira pour le journal sera intitulé Treasure Hunt in Eden, ce voyage lui a probablement fournit des idées pour Le Spécimen rare de Hildebrand. (Krest était notamment le nom d’une bière qu’il aurait bu aux Seychelles).

Avant de finir dans le recueil Bons baisers de Paris, Le Spécimen rare de Hildebrand a d’abord été publié dans les magazines Playboy et Today en mars 1960.

Le Spécimen rare de Hildebrand a été fidèlement adapté en comic strip du 29 mai 1967 au 16 décembre 1967 dans le Daily Express par l’écrivain Jim Lawrence et l’illustrateur Yaroslav Horak. Parmi les ajout on notera la présence d’une sous-intrigue dans laquelle Milton Krest vole une drone sous-marin américano-anglais, Bond, envoyé aux Seychelles par M, sera chargé de le retrouver. Le perssonage de Fidele Barbey a été changé en Nyla Larsen, une femme qui travaille avec Krest.

Le film Permis de tuer de 1989 reprend le nom du personnage de Milton Krest et celui de son navire, ainsi que les coups fouet (ici infligé par Sanchez à Lupa). 007 Spectre de 2015 fait aussi référence à cette nouvelle avec le nom de la résidence sécurisé du MI6 : Hildebrand.

James Bond en danger de Presses Internationales

James Bond en danger est le titre de la « traduction » française par Jean Messin du recueil For Your Eyes Only commandé et publié en 1961 par Presses Internationales, collection Inter-espion. Cependant il ne s’agit pas vraiment d’une traduction, mais plus d’un gros bricolage : d’un recueil de cinq nouvelles nous passons à un roman… En effet, James Bond en danger regroupe (seulement trois des) nouvelles de l’auteur pour constituer, tant bien que mal, un roman complet, divisé en chapitres ! L’idée générale étant de faire de Havelock un espion qui, parce qu’il a appris qu’une menace planait sur le SHAPE, est assassiné… Bien évidemment le résultat final n’est pas des meilleurs et n’est surtout pas fidèle aux écrits de Fleming. Du plus, rien dans cette édition ne nous fait savoir que l’oeuvre originale se compose de plusieurs textes ; par ailleurs l’une des caractéristiques de ces éditions était que les couvertures racoleuses et annonces mensongères telles que « les romans inédits intégraux des plus grands auteurs français et étrangers ».

L’auteur : Ian Fleming

Fleming-photo-bibliotheque1


Autre titre envisagé pour le recueil : The Rough with the Smooth

Pays Principaux (Bons baisers de Paris) : France

Pays Principaux (Top secret) : États-Unis (Vermont), Canada

Pays Principaux (Chaleur humaine) : Bahamas

Pays Principaux (Risico) : Italie

Pays Principaux (Le Spécimen rare de Hildebrand) : Seychelles


Articles sur le sujet

/

Guide des éditions françaises

Plus d’infos sur les éditions FR

Éditions étrangères notables

En 2008, la maison d’édition anglaise Penguin Books a édité un recueil des neuf nouvelles de Ian Fleming, soit les cinq présentes dans ce recueil et les autres de Meilleurs voeux de la Jamaïque. Ce recueil est intitulé Quantum of Solace : The Complete James Bond Short Stories.

QOS01


Domenica+Del+Corriere+fyeo-27-june-65

fyeo



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire