Bandes originales, albums et chansons

boPlus de cinquante ans de musique de James Bond, cela laisse des traces.

Les plus grandes voix de la chanson anglaise ont prêter leur talent aux génériques de James Bond, et les bandes sons deviennent aujourd’hui des morceaux rares à ne pas manquer.

Retrouvez ci-dessous toutes les bandes sons de la franchise.

Dr. No

cd_drno

ÉDITION 1962 – ÉDITION 2003 MASTER DIGITAL

 

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Titres :
Durée :
Référence LP :
Label CD :
Référence CD :
1962
Monty Norman
Monty Norman
John Barry
18
39 min 25
UA-LA275-G
EMI-Capitol
72435-80890-2-8

PRÉSENTATION

Premier opus de la série des James Bond, Dr No doit avant tout son aura au célèbre générique de 007, « The James Bond Theme » composé par Monty Norman. Orchestré par le jeune et impétueux John Barry, ce thème illuminera tous les films qui suivront. Non content d’avoir su trouver le son idéal pour « The James Bond Theme« , guitare électrique en tête, John Barry compose une partition mêlant habilement le jazz britannique des années 60 au symphonique purement mélodique. Créatrice d’un style de musique novateur en même temps qu’une partition déjà mature, la partition de Dr No impose des critères qui aujourd’hui encore façonnent l’univers de la musique de films.

Pour des raisons contractuelles, l’ensemble du disque est crédité à Monty Norman, mais y participèrent notamment Byron Lee & The Dragonaires, que l’on voit d’ailleurs, dans une scène du film, jouer dans un club.

Il est intéressant de noter que la chanson « Under the Mango Tree » est présentée en trois versions différentes sur l’album : une première version interprétée par Diana Coupland (la femme de Monty Norman), une seconde version instrumentale et la troisième interprétée par un chanteur local non crédité (qui reprend la version fredonnée par Sean Connery et Ursula Andress dans le film).

  1. James Bond Theme (1:45)
  2. Kingston Calypso (2:42)
  3. Jamaican Rock (2:03)
  4. Jump Up (2:08)
  5. Audio Bongo (1:30)
  6. Under The Mango Tree (2:20)
  7. Twisting With James (3:08)
  8. Jamaica Jazz (1:04)
  9. Under The Mango Tree (2:40)
  10. Jump Up (1:25)
  11. Dr No’s Fantasy (1:40)
  12. Kingston Calypso (2:30)
  13. The Island Speaks (3:18)
  14. Under The Mango Tree (2:37)
  15. The Boy’s Chase (1:30)
  16. Dr No’s Theme (1:57)
  17. The James Bond Theme (2:20)
  18. Love at Last (1:49)

drno-vynil

Musique : Monty Norman
Orchestration : John Barry
©1962 Danjaq S.A

Three Blind Mice

Three blind mice in a row
Three blind mice there they go
Marching down the street single file
To a calypso beat all the whileThey’re looking for the cat
The cat that swallowed the rat
They want to show the cat the attitude
of three blind miceThree blind mice here and there
Three blind mice everywhere
Searching all around for the cat
All over Kingston town pitter patThey got the carving knife
To cut the pussycat’s life
The puss will get the knife for triflin
with three blind miceSo beware
Three blind mice
Watch your step
Three blind miceDeadly mice
Three blind mice
Where they go?Three blind mice
What they do?Three blind mice
Oh, the miceThree blind mice
Deadly mice

Underneath the Mango Tree

Underneath the mango tree
Me honey and me can watch for the moon
Underneath the mango tree
Me honey and me make boolooloop soon

Underneath the moonlit sky
Me honey and I can sit hand in hand
Underneath the moonlit sky
Me honey and I can make fairyland

Mango, banana and tangerine
Sugar and ackee and cocoa bean
When we get marry we make them grow
And nine little chil’ in a row

Underneath the mango tree
Me honey and me can watch for the moon
Underneath the mango tree
Me honey and me we plan marry soon

Mango, banana and tangerine
Sugar and ackee and cocoa bean
When we get marry we make them grow
And nine little chil’ in a row

Underneath the mango tree
Me honey and me can watch for the moon
Underneath the mango tree
Me honey and me we plan marry soon
Underneath the mango tree
Underneath the mango tree
Underneath the mango tree
Underneath the mango tree



Bons Baisers de Russie

frwl

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Titres :
Durée :
Référence LP :
Label CD :
Référence CD :
1963
John Barry
John Barry
Matt Munro
18
36 min 53
UA-C 054 82931
EMI-Capitol
72435-80588-2-6

 

Présentation

Intégralement composé par John Barry, From Russia With Love monte d’un cran en flamboyance et surpasse tout ce qui se faisait à l’époque en termes d’inventivité. Il suffit d’écouter le morceau « 007 » qui sera de nombreuses fois revisité par la suite, pour s’en convaincre. La chanson-titre est interprété par Matt Munro, qui a longtemps travaillé avec Michel Legrand. Il est accompagné par l’orchestre de John Barry, présent sur l’ensemble du disque.

bbdr2

  1. Opening Titles (2:29) : James Bond Is Back ; From Russia With Love (instrum.) ; James Bond Theme
  2. Tania Meets Klebb (1:29)
  3. Meeting In St. Sophia (1:09)
  4. The Golden Horn (2:26)
  5. Girl Trouble (2:25)
  6. Bond Meets Tania (1:20)
  7. 007 (2:46)
  8. Gypsy Camp (1:16)
  9. Death Of Grant (1:59)
  10. From Russia With Love (2:35)
  11. Spectre Island (1:18)
  12. Guitar Lament (1:11)
  13. Man Overboard -Smersh In Action (2:18)
  14. James Bond With Bongos (2:32)
  15. Stalking (2:05)
  16. Leila Dances (1:56)
  17. Death Of Kerim (2:30)
  18. 007 Takes The Lektor (3:01)
Le Chanteur : Matt Munro

Le Chanteur : Matt Munro

Interprétation : Matt Munro
Orchestration : John Barry
Musique : Lionel Bart
Paroles : Lionel Bart
©1963 Danjaq S.A

From Russia With Love

From Russia with love, I fly to you,
Much wiser since my goodbye to you,
I’ve traveled the world to learn,
I must return from Russia with love.

I’ve seen places, faces, and smiled for a moment,
But oh, you haunted me so.
Still my tongue tied, young pride
Would not let my love for you show
In case you’d say no.

To Russia I flew, but there and then
I suddenly knew you’d care again
My running around is through,
I fly to you from Russia with love

bbdr

bbdr4



Golfinger

covrgf

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1964
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Shirley Bassey
Leslie Bricusse
15
41 min 12
EMI-Capitol
72435-80891-2-7

Présentation

Troisième aventure de l’agent secret 007 sur grand écran, Goldfinger marque une nette orientation de la série vers le pur cinéma-spectacle. Le côté sombre et tendu de Bons Baisers de Russie cède ici la place à la formule magique : plus d’action, plus de filles, plus de gadgets ! Le tout sublimé par la partition du Britannique John Barry, véritable double musical de James Bond, aussi à l’aise dans le romantisme que dans l’inquiétude.

De la valse-jazz pour les plans aériens de Miami à la monumentale bataille finale dans Fort-Knox, John Barry s’impose comme le compositeur qui a donné son identité musicale à 007. À ce titre, Goldfinger figure parmi les bandes originales clés qui ont façonné la culture et l’inspiration de figures pop d’aujourd’hui (Robbie Williams, Propellerheads, …).

Impossible enfin d’oublier les accords solennels de la légendaire chanson-titre, ses plaintes de cuivres et la voix de Shirley Bassey, à jamais indissociable de l’univers bondien. L’album culminera à la première place des charts albums US, chose rare pour une B.O.

  1. Goldfinger (Shirley Bassey) (2:48)
  2. Into Miami (0:57)
  3. Alpine Drive – Auric’s Factory (4:27)
  4. Oddjob’s Pressing Engagement (3:08)
  5. Bond Back In Action Again (2:29)
  6. Teasing the Korean (2:16)
  7. Gassing the Gangsters (1:05)
  8. Goldfinger (Instrumental Version) (2:10)
  9. Dawn Raid on Fort Knox (5:48)
  10. The Arrival of the Bomb and Count Down (3:29)
  11. The Death of Goldfinger – End (2:34)
  12. Golden Girl (2:10)
  13. Death of Tilly (2:04)
  14. The Laser Beam (2:54)
  15. Pussy Galore’s Flying Circus (2:46)

Rééditée en 2003, la nouvelle édition comporte 4 pistes supplémentaire par rapport à l’édition de 1964.

La chanteuse : Shirley Bassey

La chanteuse : Shirley Bassey

Paroles : Leslie Bricusse & Anthony Newley
Interprétation : Shirley Bassey
Orchestration : John Barry
Musique : John Barry
©1964 Danjaq S.A

Goldfinger

Goldfinger
He’s the man, the man with the midas touch.
A spider’s touch,
Such a cold finger.
Beckons you to enter his web of sin,
But don’t go in.

Golden words he will pour in your ear,
But his lies can’t disguise what you fear,
For a golden girl knows when he’s kissed her,
It’s the kiss of death from

Mister Goldfinger.
Pretty girl, beware of this heart of gold.
This heart is cold.

Golden words he will pour in your ear,
But his lies can’t disguise what you fear,
For a golden girl knows when he’s kissed her,
It’s the kiss of death from

Mister Goldfinger.
Pretty girl, beware of this heart of gold.
This heart is cold.

He loves only gold.
Only gold.
He loves gold.
He loves only gold.
Only gold.
He loves gold.

shirley1 shirley2



Opération Tonnerre

tbcover

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1965
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Tom Jones
Don Black
18
79 min 01
EMI-Capitol
72435-80589-2-5

Présentation

John Barry est toujours aux commandes, on ne change pas une équipe qui gagne ! Il profite d’ailleurs pleinement de cette nouvelle aventure en partie sous-marine pour créer des sonorités aquatiques inédites jusqu’alors (« The Sea« , « Cap Martinique« , …). Les ambiances sont plus dramatiques qu’à l’accoutumée, on retrouve une version transfigurée pour l’occasion de « 007 » et c’est Tom Jones qui interprète la chanson-titre.

A noter, le très bon instrumental final, « Mr. Kiss Kiss Bang Bang« , originellement prévu pour être chanté par Tom Jones.

L’édition de 2003 contient 6 pistes supplémentaire par rapport à l’édition originale de 1965.

  1. Thunderball (Main Title) (Tom Jones) (3:03)
  2. Chateau Flight (2:31)
  3. The Spa (2:42)
  4. Switching the Body (2:48)
  5. The Bomb (5:45)
  6. Cafe Martinique (3:45)
  7. Thunderball (3:57)
  8. Death of Fiona (2:31)
  9. Bond Below Disco Volante (4:05)
  10. Search for Vulcan (2:24)
  11. 007 (2:27)
  12. Mr. Kiss Kiss Bang Bang (3:18)
  13. Gunbarrel – Traction Table – Gassing the Plane – Car Chase (4:43)
  14. Bond Meets Domino – Shark Tank – Lights Out for Paula – For King and Country (8:18)
  15. Street Chase (3:23)
  16. Finding the Plane – Underwater Ballet -Bond With SPECTRE Frogmen – Leiter to the Rescue – Bond Joins Underwater
  17. Battle (10:15)
  18. Underwater Mayhem – Death of Largo – End Titles (10:21)
  19. Mr. Kiss Kiss Bang Bang (Mono) (2:39)
tom

le chanteur : Tom Jones

Thunderball

Orchestration : John Barry
Interprétation : Tom Jones
Musique : John Barry
Paroles : Don Black
©1965 Danjaq S.A

Mr. Kiss Kiss Bang Bang

Musique : John Barry
Paroles : Leslie Bricusse
Orchestration : John Barry
Interprétation : Dionne Warwick
Une version a également été interprétée par Shirley Bassey
©1965 Danjaq S.A

Thunderball

He always runs while others walk.
He acts while other men just talk.
He looks at this world, and wants it all,
So he strikes, like Thunderball.

He knows the meaning of success.
His needs are more, so he gives less.
They call him the winner who takes all.
And he strikes, like Thunderball.

Any woman he wants, he’ll get.
He will break any heart without regret.

His days of asking are all gone.
His fight goes on and on and on.
But he thinks that the fight is worth it all.
So he strikes like Thunderball.

tojones

Mr. Kiss Kiss Bang Bang

He’s tall and he’s dark,
And like a shark, he looks for trouble,
That’s why the zero’s double,
Mr. Kiss Kiss Bang Bang.

He’s suave and he’s smooth
And he can soothe you like vanilla.
The gentleman’s a killer.
Mr. Kiss Kiss Bang Bang.

Damoiselles and danger
Have filled the stranger’s past.
Like a knife he cuts thro’ life
Like ev’ry day’s the last.

He’s fast and he’s cool.
He’s from the school that loves and leaves ’em,
A pity if it grieves ’em.
Mr. Kiss Kiss Bang Bang’s not a fool.

Oh, damoiselles and danger
Have filled the stranger’s past.
Like the knife he cuts thro’ life
Like ev’ry day’s the last.

He’s fast and he’s cool.
He’s from the school that loves and leaves ’em,
A pity if it grieves ’em.
Mr. Kiss Kiss Bang Bang’s not a fool.
No, he’s no fool.
He’s no fool.
He is no fool.



On ne vit que deux fois

cover

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1967
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Nancy Sinatra
Leslie Bricusse
19
72 min 42
EMI-Capitol
72435-41418-2-9

Présentation

John Barry suit James Bond dans l’espace en créant ce qu’il nommera lui-même ses « compositions spatiales », telles « Capsule In Space« , « Tanaka’s World » ou « James Bond Astronaut ?« .

Musicalement plus resserré, l’album bénéficie de la participation plus qu’active de Leslie Bricusse, qui en écrit les paroles (il avait déjà donné un coup de main pour Goldfinger) et la présence du joli timbre de Nancy Sinatra.

L’édition de 2003 comporte 7 pistes supplémentaires par rapport à l’édition originale de 1967

  1. You Only Live Twice (Main Title) (2:45)
  2. Capsule In Space (2:42)
  3. Fight at Kobe Dock – Helga (4:01)
  4. Tanaka’s World (2:05)
  5. A Drop In The Ocean (2:58)
  6. The Death Of Aki (4:19)
  7. Mountains and Sunsets (3:09)
  8. The Wedding (2:45)
  9. James Bond – Astronaut ? (3:29)
  10. Countdown for Blofeld (2:37)
  11. Bond Averts World War Three (2:17)
  12. You Only Live Twice (End Title) (Nancy Sinatra) (3:33)
  13. James Bond in Japan (10:41)
  14. Aki, Tiger and Osato (5:43)
  15. Little Nellie (3:45)
  16. Soviet Capsule (2:05)
  17. Spectre and Village (3:46)
  18. James Bond – Ninja (7:06)
  19. Twice is the Only Way to Live (2:47)

nancy

Interprétation : Nancy Sinatra
Orchestration : John Barry
Paroles : Leslie Bricusse
Musique : John Barry
©1967 Danjaq S.A

You Only Live Twice

You only live twice, or so it seems,
One life for yourself, and one for your dreams.
You drift through the years and life seems tame,
Till one dream appears and love is its name.

And love is a stranger who’ll beckon you on,
Don’t think of the danger or the stranger is gone.

This dream is for you, so pay the price,
Make one dream come true, you only live twice.

And love is a stranger who’ll beckon you on,
Don’t think of the danger or the stranger is gone.

This dream is for you, so pay the price,
Make one dream come true, you only live twice.

nancy1 nancy2



Au service secret de sa Majesté

ohmss

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Référence LP :
Label CD :
Référence CD :
1969
John Barry
John Barry
Louis Armstrong
Hal David
11
37 min 57
Capitol LT-55204
EMI Records
CDP-7-90618-2

Présentation

Sean Connery est remplacé par George Lazenby mais Jonh Barry signe à nouveau la bande originale de ce sixième James Bond. Cette composition est considérée par les puristes comme la meilleure de la série, voire l’une des meilleures de tous les temps. A noter l’omniprésence de Louis Armstrong…

Il s’agit d’ailleurs d’une des dernières chansons du grand chanteur de jazz qui s’éteint peu après la sortie du film.

L’édition de 2003 comporte 10 pistes de plus que la version originale de 1969

  1. We Have All The Time In The World (Louis Armstrong) (3:15)
  2. This Never Happened to the Other Fella (5:06)
  3. Try (3:26)
  4. Ski Chase (3:39)
  5. Do You Know How Christmas Trees Are Grown ? (3:21)
  6. On Her Majesty’s Secret Service – Main Theme (2:35)
  7. Journey to Blofeld’s Hideaway (Nouvelle version) (4:53)
  8. We Have All the Time in the World (2:59)
  9. Over and Out (3:11)
  10. Battle at Piz Gloria (4:03)
  11. We Have All the Time in the World
  12. James Bond Theme (4:38)
  13. Journey to Draco’s Hideaway (3:41)
  14. Bond and Draco (4:34)
  15. Gumbold’s Safe (4:59)
  16. Bond Settles In (2:16)
  17. Bond Meets the Girls (3:27)
  18. Dusk at Piz Gloria (2:32)
  19. Sir Hilary’s Night Out (Who Will Buy My Yesterdays?) (4:46)
  20. Blofeld’s Plot (5:19)
  21. Escape from Piz Gloria (4:53)
  22. Bobsleigh Chase (2:01)
Le Chanteur : Louis Armstrong

Le Chanteur : Louis Armstrong

Interprétation : Louis Armstrong
Orchestration : John Barry
Musique : John Barry
Paroles : Hal David
©1969 Danjaq S.A

We Have All The Time In The World

We have all the time in the world,
Time enough for life to unfold
All the precious things love has in store.
We have all the love in the world.
If that’s all we have, you will find
We need nothing more.Every step of the way will find us
With the cares of the world far behind us.We have all the time in the world,
Just for love,
Nothing more, nothing less,
Only love.Every step of the way will find us
With the cares of the world far behind us.We have all the time in the world,
Just for love,
Nothing more, nothing less,
Only love.

wehave2 we-have



Les Diamants sont éternels

diamonds

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1971
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Shirley Bassey
Don Black
21
75 min 48
EMI-Capitol
72435-41420-2-4

Présentation

John Barry a déjà prouvé par le passé sa propension à composer des pièces à la fois dynamiques et sophistiquées. Ici, il impose surtout une belle énergie proche parfois des brass bands, s’inspirant aussi à l’occasion du maître Henry Mancini, sur « Q’s Trick » ou encore « Tiffany Case« . A noter, le retour de Shirley Bassey, qui interprète le morceau « Diamonds Are Forever » (que l’on retrouve plus loin dans deux versions instrumentales bien distinctes et distinctives).

Mention spéciale à l’hymne funéraire qui accompagne la séquence du crématorium avec l’intervention surprise et efficace d’un chœur additionnel.

L’édition de 2003 comporte 9 pistes supplémentaires par rapport à l’édition originale de 1971.

  1. Diamonds Are Forever (Main Title) (2:52)
  2. Bond Meets Bambi and Thumper (3:09)
  3. Moon Buggy Ride (4:16)
  4. Circus, Circus (2:50)
  5. Death at the Whyte House (4:53)
  6. Diamonds Are Forever (Source instrumental) (3:45)
  7. Diamonds Are Forever (Bond and Tiffany) (3:39)
  8. Bond Smells a Rat (1:52)
  9. Tiffany Case (3:46)
  10. 007 and Counting (3:31)
  11. Q’s Trick (2:26)
  12. To Hell With Blofeld (5:09)
  13. Gunbarrel and Manhunt (3:11)
  14. Mr. Wint and Mr. Kidd – Bond to Holland (4:03)
  15. Peter Franks (2:55)
  16. Airport Source – On the Road (3:00)
  17. Slumber, Inc. (2:22)
  18. The Whyte House (2:21)
  19. Plenty, Then Tiffany (2:26)
  20. Following the Diamonds (4:03)
  21. Additional and Alternate Cues (9:09)
La chanteuse : Shirley Bassey

La chanteuse : Shirley Bassey

Interprétation : Shirley Bassey
Orchestration : John Barry
Musique : John Barry
Paroles : Don Black
©1971 Danjaq S.A

Diamonds are Forever

Diamonds are forever,
They are all I need to please me,
They can stimulate and tease me,
They won’t leave in the night,
I’ve no fear that they might desert me.

Diamonds are forever,
Hold one up and then caress it,
Touch it, stroke it and undress it,
I can see ev’ry part,
Nothing hides in the heart to hurt me.

I don’t need love,
For what good will love do me?
Diamonds never lie to me,
For when love’s gone,
They’ll lustre on.

Diamonds are forever,
Sparkling round my little finger.
Unlike men, the diamonds linger;
Men are mere mortals who
Are not worth going to your grave for.

I don’t need love,
For what good will love do me?
Diamonds never lie to me,
For when love’s gone,
They’ll lustre on.

Diamonds are forever, forever, forever.
Diamonds are forever, forever, forever.
Forever and ever.

diamonds2



Vivre et laisser mourir

lald1

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1973
2003 Master Digital
George Martin
George Martin
Paul McCartney & Wings
Paul & Linda McCartney
22
56 min 30
EMI-Capitol
72435-41421-2-3

 

Présentation

Pour Vivre et laisser mourir, Roger Moore remplace Sean Connery et changement aussi côté musique, puisque George Martin, le producteur des Beatles de 1962 à 1969, prend le relais. Il propose d’ailleurs à son ami Paul McCartney, alors dans les Wings, de composer et de chanter la chanson-titre. « Live and Let Die » sera un énorme succès classé dans la plupart des charts à travers le monde.

L’intelligence musicale de George Martin fait qu’il impose sa patte sans jamais totalement dénigrer le travail de son prédécesseur, une succession sans anicroche.

lald2

  1. Live and Let Die (Main Title) (Paul McCartney & Wings) (3:12)
  2. Just a Closer Walk With Tee-hee – New Second (2:15)
  3. Bond Meets Solitaire (2:41)
  4. Whisper Who Dares (1:43)
  5. Snake Alive (2:41)
  6. Baron Samedi Dance of Death (1:42)
  7. San Monique (1:57)
  8. Fillet of Soul- New Orleans –  Live and Let Die (B.J Arnau) – Fillet of Soul-Harlem (3:20)
  9. Bond Drops In (3:34)
  10. If He Finds It, Kill Him (1:20)
  11. Trespassers Will Be Eaten (2:45)
  12. Solitaire Gets Her Cards (1:50)
  13. Sacrifice (3:21)
  14. James Bond Theme (1:47)
  15. Gunbarrel – Snakebit (1:31)
  16. Bond to New York (2:47)
  17. San Monique (Alternate) (2:46)
  18. Bond and Rosie (3:51)
  19. The Lovers (2:09)
  20. New Orleans (2:53)
  21. Boat Chase (2:01)
  22. Underground Lair (4:15)
Paul McCartney and the Wings

Paul McCartney and the Wings

Interprétation : Paul et Linda McCartney & Wings
Orchestration : Paul et Linda McCartney
Musique : Paul et Linda McCartney
Paroles : Paul et Linda McCartney
©1973 Danjaq S.A

Live and Let Die

When you were young and your heart was an open book,
You used to say live and let live,
(You know you did, you know you did, you know you did)
But if this ever-changing world in which we live in
Makes you give it a cry,
Say live and let die!

Live and let die,
Live and let die,
Live and let die.

What does it matter to ya,
When you’ve got a job to do you gotta do it well,
You gotta give the other fellow hell!

You used to say live and let live,
(You know you did, you know you did, you know you did)
But if this ever-changing world in which we live in
Makes you give it a cry,
Say live and let die!

Live and let die,
Live and let die,
Live and let die.

wings

wins2



L’Homme au pistolet d’or

mwtgg

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1974
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Lulu
Don Black
12
43 min 08
EMI-Capitol
72435-41424-2-0

Présentation

John Barry est déjà de retour après la courte (et agréable) parenthèse George Martin, plus jazzy encore qu’à son accoutumée. Nous sommes au milieu des seventies et, même si le compositeur a toujours été inventif, il souffle dans cet album un vent de liberté (de folie même par instants) assez remarquable.

La chanson qui donne son titre au film (et inversement) est interprétée par Lulu, une chanteuse écossaise à la Brenda Lee très populaire outre-manche dans les sixties, connue notamment pour ses versions de « Shout » ou de « Here Come The Night« , et accessoirement pour avoir été quelques années Madame Maurice Gibb (Bee Gees).

  1. Main Title : The Man With The Golden Gun (Lulu) (2:37)
  2. Scaramanga’s Fun House (4:39)
  3. Chew Me In Crisly Land (4:02)
  4. The Man With The Golden Gun (2:33)
  5. Getting The Bullet (2:45)
  6. Goodnight Goodnight (5:24)
  7. Let’s Go Get’Em (3:45)
  8. Hip’s Trip (3:22)
  9. Kung Fu Fight (1:58)
  10. In Search Of Scaramanga’s Island (2:32)
  11. Return To Scaramanga’s FunHouse (6:29)
  12. The Man With The Golden Gun (3:05)

lulu2

Orchestration : John Barry
Musique : John Barry
Paroles : Don Black
Interprétation : Lulu
©1974 Danjaq S.A

The man with the golden gun

He has a powerful weapon,
He charges a million a shot.
An assassin that’s second to none,
The man with the golden gun.

Lurking in some darkened doorway,
Or crouched on a rooftop somewhere,
In the next room, or this very one,
The man with the golden gun.

Love is required, whenever he’s hired,
It comes just before the kill.
No one can catch him, no hitman can match him
For his million dollar skill.

One golden shot means another poor victim
Has come to a glittering end.
For a price, he’ll erase anyone,
The man with the golden gun.

His eye may be on you or me,
Who will he bang?
We shall see, oh yeah!

Love is required, whenever he’s hired,
It comes just before the kill.
No one can catch him, no hitman can match him
For his million dollar skill.

One golden shot means another poor victim
Has come to a glittering end.
If you want to get rid of someone,
The man with the golden gun.
Will get it done
He’ll shoot anyone,
With his golden gun.

lulu



L’espion qui m’aimait

swlm

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1977
2003 Master Digital
Marvin Hamlisch
Marvin Hamlisch
Carly Simon
Carole Bayer Sager
11
36 min 22
EMI-Capitol
72435-41469-2-3

 

Présentation

Composée par Marvin Hamlish, qui travailla par ailleurs avec Barbara Streisand, Liza Minelli et Lesley Gore, avant de se spécialiser dans la musique de films, The Spy Who Loved Me est une des bandes originales les plus colorées de la série James Bond.

Une quinzaine de musiciens de studio participèrent à l’enregistrement de cet album et l’on remarque surtout la présence, autour des habituels éléments de musique classique, de nombreux emprunts pop et rock (pas moins de trois guitaristes sont crédités !).

La chanteuse américaine Carly Simon interprète « Nobody Does It Better« , le thème du générique (deux versions) et se classera n°2 des charts américains. A noter par ailleurs, la réappropriation du fameux « James Bond Theme » rebaptisé ici « Bond 77« .

  1. Nobody Does It Better (Carly Simon) (3:32)
  2. Bond 77 (James Bond Theme) (4:22)
  3. Ride to Atlantis (3:30)
  4. Mojave Club (2:15)
  5. Nobody Does It Better (Instru.) (4:47)
  6. Anya (3:22)
  7. The Tanker (4:26)
  8. The Pyramids (1:37)
  9. Eastern Lights (3:27)
  10. Conclusion (1:34)
  11. End Titles : Nobody Does It Better (Carly Simon) (3:25)
Carly Simon

Carly Simon

Interprétation : Carly Simon
Musique : Marvin Hamlisch
Paroles : Carole Bayer Sager
Orchestration : Marvin Hamlisch
©1977 Danjaq S.A

swlm2

Nobody does it better

Nobody does it better
Makes me feel sad for the rest.
Nobody does it half as good as you,
Baby, you’re the best.

I wasn’t lookin’ but somehow you found me.
I tried to hide from your love light.
But like heaven above me the spy who loved me
Is keepin’ all my secrets safe tonight.

And nobody does it better
Though sometimes I wish someone could.
Nobody does it quite the way you do.
Why’d you have to be so good?

The way that you hold me, whenever you hold me.
There’s some kind of magic inside you.
That keeps me from runnin’ but just keep it comin’
How’d you learn to do the things you do?

And nobody does it better
Makes me feel sad for the rest.
Nobody does it half as good as you.
Baby, baby, darlin’ you’re the best.
Baby you’re the best.
Baby you’re the best.
Baby you’re the best.
Darlin’ you’re the best.
Darlin’ you’re the best.
Baby you’re the best.
Baby you’re the best.

carly



Moonraker

moonraker1

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1979
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Shirley Bassey
Hal David
10
30 min 52
EMI-Capitol
72435-41425-2-9

Pour son retour dans l’espace, James Bond reprend ses bonnes habitudes : John Barry aux partitions, Shirley Bassey pour la chanson du générique. Il s’agit d’un des films les plus musclés de la série, qui, à l’époque, doit faire face aux nombreux films d’action qui sortent en salles, et cela se ressent dans la musique de John Barry qui colle aux scènes les plus remuantes (poursuite en bateaux, bataille dans l’espace,…).

Classique mais terriblement efficace. En revanche, déception pour la chanson titre qui ne se classera qu’à la 139ème place des charts américains alors qu’au départ, c’est la chanteuse britannique Kate Bush qui devait l’interpréter.

  1. Moonraker (Shirley Bassey) (3:11)
  2. Space Lazer Battle (2:49)
  3. Miss Goodhead Meets Bond (2:49)
  4. Cable Car and Snake Fight (3:09)
  5. Bond Lured To Pyramid (2:06)
  6. Flight Into Space (6:32)
  7. Bond Arrives in Rio and Boat Chase (2:39)
  8. Centrifuge and Corinne Put Down (2:37)
  9. Bond Smells a Rat (2:26)
  10. Moonraker : End Title (2:29)
La chanteuse : Shirley Bassey

La chanteuse : Shirley Bassey

Paroles : Hal David
Musique : John Barry
Orchestration : John Barry
Interprétation : Shirley Bassey
©1979 Danjaq S.A

Moonraker

Where are you? Why do you hide?
Where is that moonlight trail that leads to your side?
Just like the Moonraker goes in search of his dream of gold,
I search for love, for someone to have and hold,

I’ve seen your smile in a thousand dreams,
Felt your touch and it always seems,
You love me,
You love me.

Where are you? When will we meet?
Take my unfinished life and make it complete.
Just like the Moonraker knows his dream will come true someday,
I know that you are only a kiss away.

I’ve seen your smile in a thousand dreams,
Felt your touch and it always seems,
You love me,
You love me.

moonrakerback

 



Rien que pour vos yeux

fyeo

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1981
2003 Master Digital
Bill Conti
Bill Conti
Sheena Easton
Michael Leeson
19
58 min 56
EMI-Capitol
72435-41449-2-9

Présentation

La tension monte d’un cran avec le premier James Bond des années 80. Pour mieux coller à ce qui est de moins en moins une série d’espionnage, mais de plus en plus une série de films d’action décoiffants, les producteurs laissent à Bill Conti, connu notamment pour son travail sur Rocky, le soin de relooker le son James Bond.

Le compositeur va s’en donner à cœur joie, ajoutant des éléments de dance music (un gros son de basse bien funky notamment) aux partitions symphoniques et dramatiques habituelles. C’est Sheena Easton, diva pop alors en vogue, qui interprète et propulse la chanson titre en quatrième position des charts américains. Elle est la seule chanteuse à apparaître dans un générique élaboré par Maurice Binder pour une scène qui sera reprise dans le clip vidéo.

  1. For Your Eyes Only (Main Title) (Sheena Easton) (3:07)
  2. A Drive in the Country (2:25)
  3. Take Me Home (Eddie Blair) (2:32)
  4. Melina’s Revenge (2:18)
  5. Gonzales Takes a Drive (3:14)
  6. St. Cyril’s Monastery (4:40)
  7. Make It Last All Night (Rage) (3:31)
  8. Runaway (3:54)
  9. Submarine (2:39)
  10. For Your Eyes Only (Watkins) (1:35)
  11. Cortina (1:45)
  12. The P.M. Gets the Bird – For Your Eyes Only Reprise(5:05)
  13. Gunbarrel – Flowers for Teresa – Sinking the St. Georges (2:54)
  14. Unfinished Business – Bond Meets Kristatos (1:53)
  15. Ski… Shoot… Jump… (5:16)
  16. Goodbye, Countess – No Head for Heights – Dining Alone (3:20)
  17. Recovering the Atac (2:28)
  18. Sub vs. Sub (3:16)
  19. Run Them Down – The Climb (2:58)
Sheena Easton

Sheena Easton

Musique : Bill Conti
Orchestration : Bill Conti
Paroles : Michael Leeson
Interprétation : Sheena Easton
©1981 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

For your Eyes Only

For your eyes only, can see me through the night.
For your eyes only, I never need to hide.
You can see so much in me, so much in me that’s new.
I never felt until I looked at you.

For your eyes only, only for you.
You’ll see what no one else can see, and now I’m breaking free.
For your eyes only, only for you.
The love I know you need in me, the fantasy you’ve freed in me.
Only for you, only for you.

For your eyes only, the nights are never cold.
You really know me, that’s all I need to know.
Maybe I’m an open book because I know you’re mine,
But you won’t need to read between the lines.

For your eyes only, only for you.
You see what no one else can see, and now I’m breaking free.
For your eyes only, only for you.
The passions that collide in me, the wild abandoned side of me.
Only for you, for your eyes only.

sheena

Le saviez vous : Sheean Easton est la première chanteuse à apparaitre dans le générique où elle chante

Le Clip



Octopussy

op

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1983
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Rita Coolidge
Tim Rice
11
36 min 06
EMI-Capitol
72435-41450-2-5

Présentation

Les va-et-vient de John Barry ne cessent. Il demeure le spécialiste du son James Bond et l’on fait appel à lui régulièrement. Ici, il continue ses explorations musicales et insuffle à cette bande originale une énergie incroyable, soucieux sans doute, de prouver qu’il est encore dans le coup, ce qu’il est incontestablement.

Ainsi, les morceaux comme « The Chase Bomb Theme« , « Yo-Yo Fight and Death of Vijay » ou « 009 Gets The Knife and Gobinda Attacks » sont de petites perles d’inventivité et de vivacité instrumentale. C’est Rita Coolidge, chanteuse country-pop jadis choriste de Clapton, qui assure le thème du générique. A noter, « All Time High » est la seule chanson de la série à ne pas mentionner le titre du film dans les paroles.

  1. All Time High (Rita Coolidge) (3:05)
  2. Bond Look Alike (3:01)
  3. 009 Gets The Knife and Gobinda Attacks (3:09)
  4. That’s My Little Octopussy (3:15)
  5. Arrival At The Island Of Octopussy (3:25)
  6. Bond At The Monsoon Palace (3:06)
  7. Bond Meets Octopussy (3:37)
  8. Yo Yo Fight and Death Of Vijay (3:47)
  9. The Chase Bomb Theme (1:59)
  10. The Palace Flight (4:35)
  11. All Time High (Rita Coolidge) (3:04)
Rita Coolidge

Rita Coolidge

Paroles : Tim Rice
Musique : John Barry
Orchestration : John Barry
Interprétation : Rita Coolidge
©1983 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

All Time High

All I wanted was a sweet distraction for an hour or two.
Had no intention to do the things we’ve done.
Funny how it always goes with love, when you don’t look, you find.
But then we’re two of a kind, we move as one.

We’re an all time high,
We’ll change all that’s gone before.
Doing so much more than falling in love.
On an all time high,
We’ll take on the world and wait.
So hold on tight, let the flight begin.

I don’t want to waste a waking moment; I don’t want to sleep.
I’m in so strong and so deep, and so are you.
In my time I’ve said these words before, but now I realize
My heart was telling me lies, for you they’re true.

We’re an all time high,
We’ll change all that’s gone before.
Doing so much more than falling in love.
On an all time high,
We’ll take on the world and wait.
So hold on tight, let the flight begin.

So hold on tight, let the flight begin.
We’re an all time high.

rita

 

rita3



Jamais plus jamais

nsna

Année :
Réédition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1983
1999 Master Digital
Michel Legrand
Michel Legrand
Lani Hall
Alan Bergman
26
62 min 05
Silva Screen Records
FILMCD 145

Présentation

La création de la bande originale de Jamais plus Jamais fut au départ proposée à John Barry, mais celui-ci déclina l’offre, préférant travailler sur le Bond « officiel » de la même année, à savoir Octopussy.

Les producteurs Jack Schwartzman et Kevin McClory se rendirent alors compte qu’ils ne pourraient pas retrouver le son Bond / Barry sans enfreindre la loi sur le copyright et prirent la décision d’aller à contre-courant en proposant la réalisation de la musique au compositeur français Michel Legrand, Oscar de la meilleure chanson en 1968 pour L’Affaire Thomas Crown.

Le thème du générique, écrit par Alan et Marilyn Bergman, sera interprété par Lani Hall, ex-star des années 70, femme du trompettiste et co-fondateur de la maison de production A&M Records, Herb Alpert.

  1. Bond Back in Action * (0:50)
  2. Never Say Never Again (Lani Hall) (3:10)
  3. Prologue – Enter 007 (0:27)
  4. Fatima Blush – A Very bad Lady * (3:46)
  5. Dinner With 007 (1:08)
  6. Bahama Island (2:49)
  7. Bond Smells a Rat – Nurse Blush ? * (1:27)
  8. Plunder of a Nuclear Missile (1:55)
  9. The Big Bang Death of Jack Petachi (1:43)
  10. Bond and Domino (2:03)
  11. Fight to the Death with the Sharks (4:50)
  12. Une chanson d’amour (Sophie Della) (4:24)
  13. Video Duel – Victory * (1:41)
  14. Nuclear Nightmare (1:06)
  15. Tango to the Death (2:21)
  16. Bond Returns Home (0:25)
  17. The Death of Nicole – Chase Her (1:20)
  18. Felix and James Exit (0:36)
  19. Jealousy (3:15)
  20. Largo’s Waltz (1:26)
  21. Bond to the Rescue (4:42)
  22. The Big Escape * (1:19)
  23. Tears of Allah (2:21)
  24. The Underwater Cave (4:37)
  25. Fight to the Death (2:21)
  26. Bond in Retirement – End Title (4:53)
lani3

La chanteuse : Lani Hall

Interprétation : Lani Hall
Musique : Michel Legrand
Orchestration : Michel Legrand
Paroles : Marilyn et Alan Bergman
©1983 Silva America

Never say never again

You walk in a room,
A woman can feel the heat.
One look is a guarantee
Nights could be long and sweet.
The message is clear
Like nothing I’ve ever known.
But the more that I hear,
Forget about long-range plans
‘Cause this man’s got his own.

To get mixed up with a man who says never
May be big trouble, but then
I just could be the woman to take you
And make you never say never again.

Never, never say never again.
Never, never say never again.
Never, never say never again.
Never, never say never again.

You’ve got all the moves.
Ah, but baby I’ve got them too.
No matter your attitude or your mood
I’ll come through.
The touch of your voice.
The feel of your eyes on me.
You leave me no choice.
Though I know there’s danger there
I don’t care, let it be.

To get it bad with a man who says never
May have no future, but then
I just could be the woman to reach you
And teach you to never say never again.

I’ll bet you.
I’ll get you.
I’ll reach you.
I’ll teach you.
I’ll take you.
I’ll make you.

lani



Dangereusement Votre

avtak

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1985
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
Duran Duran
John Barry & Simon Lebon
15
38 min 25
EMI-Capitol
72435-41448-2-0

Présentation

Pour Dangereusement Vôtre, John Barry reste aux commandes de la bande originale. Après la musique assez classique et exotique de Octopussy, Barry revient sur des orchestrations faisant la part belle aux cuivres et étant résolument plus rock, tout en s’aménageant quelques pistes plus lyriques (Wine with Stacey).

Dangereusement Vôtre marque aussi la première occasion où le compositeur doit travailler avec le groupe de la chanson titre pour la chanson. Fini le temps où la chanson était écrite par Barry et confiée à des paroliers. Le processus créatif s’engage avec le groupe pop-rock Duran Duran pour la fameuse A view to a kill / Dance in the Fire.

Le résultat est un tube immédiat omniprésent dans les différentes pistes de l’album. A View to A Kill devient la piste la plus partagée dans les charts anglais, et ne sera dépassée que par Skyfall et Writing’s on the wall.

  1. A View to a Kill (Main Title) (Duran Duran) (3:36)
  2. Snow Job (2:29)
  3. May Day Jumpers (2:52)
  4. Bond Meets Stacey (AVTAK) (2:31)
  5. Pegasus’ Stable (3:23)
  6. Tibbett Gets Washed Out (1:43)
  7. Airship to Silicon Valley (2:34)
  8. He’s Dangerous (2:16)
  9. Bond Underwater (2:35)
  10. Wine with Stacey (AVTAK) (1:55)
  11. Bond Escapes Roller (1:24)
  12. Destroy Silicon Valley (2:24)
  13. May Day Bombs Out (3:02)
  14. Golden Gate Fight (3:31)
  15. End Title – A View to a Kill (2:02)

duran2

Paroles : Duran Duran
Musique : Duran Duran
Orchestration : John Barry
Interprétation : Duran Duran
©1985 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

A View to a Kill

Meeting you, with a view to a kill,
Face to face, in secret places. Feel the chill.
Nightfall covers me,
But you know, the plans I’m making
Still over see.
Could it be the whole earth opening wide
A sacred why? A myst’ry gaping inside
The weekends; why? Until we
dance into the fire,
That fatal kiss is all we need.
Dance into the fire
To fatal sounds of broken dreams.
Dance into the fire;
That fatal kiss is all we need.
Dance into the fire.

The choice for you is the view to a kill.
Between the shades, assassination standing still.
The first crystal tears
Fall as snowflakes on your body,
First time in years,
To drench your skin with lover’s rosy stain.
A chance to find a phoenix for the flame,
A chance to die, but can we

Dance into the fire,
That fatal kiss is all we need.
Dance into the fire
To fatal sounds of broken dreams.
Dance into the fire;
That fatal kiss is all we need.
Dance into the fire.
When all we see is a view to a kill.

Le Groupe Duran Duran

Le Groupe Duran Duran

duran2



Tuer n’est pas jouer

tld

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1987
2003 Master Digital
John Barry
John Barry
A-Ha
Pal Waaktar & John Barry
21
65 min 17
EMI-Capitol
72435-41451-2-4

Présentation

Alors que le 15ème film de la série nous présente un nouveau visage de Bond (Timothy Dalton) et une nouvelle Miss Moneypenny (Caroline Bliss), c’est toujours John Barry qui compose la musique, mais ceci pour la dernière fois.

Après le succès, en 1985, du single A View to a Kill exécuté par Duran Duran, il était inévitable que la chanson titre du film The Living Daylights soit interprétée par un groupe en vogue du moment, les suédois A-Ha.

Barry compose une partition ancrée dans la tradition, avec ses cuivres distinctifs et sa guitare basse profonde, mais pour donner un son plus contemporain, il inclut le rythme techno des années 80 comme dans les morceaux Necros Attacks et Ice Chase. Avec une musique et des paroles écrites par John Barry et Pal Waaktar, un des membres du groupe, la chanson du générique n’est pas le succès escompté en terme de box-office, mais colle efficacement au générique du film. La collaboration forcée entre le compositeur et le groupe, chacun ayant leur vision de la chanson ne laissera aucun des deux pleinement satisfaits, et le single du groupe A-Ha sera d’ailleurs résolument plus électro en faisant la part belle aux synthé, là où John Barry privilégie les grandes orchestrations.

En outre, et ce pour la première fois, ce n’est pas une reprise mais une chanson complètement différente, If There Was a Man, interprétée par Chrissie Hynde et les Pretenders, qui apparaît sur le générique de fin. La tradition d’une autre chanson pour le générique de fin se poursuivra jusqu’à Le Monde ne suffit pas. The Pretenders contribue aussi à la musique dans le baladeur du méchant Necros (Where has everybody gone?) qui se retrouve disséminée dans certaines pistes (Hercules Takes Off).

Pour ce dernier passage dans la série, John Barry s’offre même un caméo dans le film, en jouant le chef d’orchestre dirigeant Kara dans la scène de fin.

  1. The Living Daylights (A-Ha) (4:16)
  2. Necros Attacks (2:04)
  3. The Sniper Was a Woman (2:30)
  4. Ice Chase (4:05)
  5. Kara Meets Bond (2:47)
  6. Koskov Escapes (2:23)
  7. Where Has Every Body Gone (The Pretenders) (3:37)
  8. Into Vienna (2:50)
  9. Hercules Takes Off (2:17)
  10. Mujahadin and Opium (3:13)
  11. Inflight Fight (3:12)
  12. If There Was a Man (The Pretenders) (2:53)
  13. Exercise at Gibraltar (6:22)
  14. Approaching Kara (2:21)
  15. Murder at the Fair (2:22)
  16. « Assassin » and Drugged (2:43)
  17. Airbase Jailbreak (4:37)
  18. Afghanistan Plan (3:34)
  19. Air Bond (1:46)
  20. Final Confrontation (1:58)
  21. Alternate End Titles (3:19)

aha1

Paroles : a-ha
Musique : a-ha
Interprétation : a-ha
Orchestration : John Barry
©1987 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

Le Single de A-Ha contient des pistes supplémentaires :

1.      The Living Daylights (Extended Mix) (6:50)
2.     The Living Daylights (4:04)
3.      The Living Daylights (Instrumental) (4:40)

aha

The Living Daylights

Hey driver, where are we going?
I swear, my nerves are showing
Set my hopes up way too high
The living’s in the way we die.

Comes the morning and the headlights fade away
Hundred thousand people, I’m the one they frame
I’ve been waiting long for one of us to say
Spare the darkness, let it never fade away.

Ooohh, the living daylights
Ooohh, the living daylights (the living daylights)

Alright, hold on tight now,
It’s down, down to the wire
Get your hopes up way too high
The living’s in the way we die.

Comes the morning and the headlights fade away
Hundred thousand changes, everything’s the same
I’ve been waiting long for one of us to say
Spare the darkness, let it never fade away.

Ooohh, the living daylights
Ooohh, the living daylights (the living daylights)
Ooohh, the living daylights (the living daylights)

Comes the morning and the headlights fade away
Hundred thousand people, I’m the one they frame
Ooohh, the living daylights
Ooohh, the living daylights (the living daylights)
(the living daylights) set your hopes up way too high
(the living daylights) the living’s in the way we die
(the living daylights) set your hopes up way too high.

« If There Was A Man »

Par The Pretenders

If there was a man I could dream of
I’d dream about a dream come true
If there was a man I could ever love
I’d wait a million years for someone just like youAll my life I have been waiting
Never taking any chances, always hesitating
Where’s the prayer, where’s the glory
Where’s the one I’m holding out for
When’s he walking through the door
The one that you walked through
If he isn’t youIf there was a man I could dream of
I’d dream about a dream come true
If there was a man I could ever love
I’d wait a million years for someone just like youHappy endings never find me
I put all my fantasies and hopes of love behind me
Saw my moments overdoomed but
If there was a man out there for me
I wish it would be
Someone who could love me too
If someone was you
aha2



Permis de Tuer

ltk

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Titres :
Durée :
Référence LP :
Label CD :
Référence CD :
1989
Michael Kamen
Michael Kamen
Gladys Knight
Gladys Knight
10
45 min 36
MCA Records
MCAD-6307

Présentation

Avec John Barry ayant quitté définitivement la franchise, c’est Michael Kamen qui gagne le droit de composer la bande originale de Permis de Tuer. Grand fan de Bond, Michael Kamen compose une bande son faisant beaucoup appel au James Bond Theme, mélangé avec des musiques d’ambiances plus habituelles des thrilles des années 80/90.

Une nouvelle version du James Bond Theme est prévue est enregistrée par Eric Clapton et Vic Flick, et devait être utilisée pour le générique de début, mais lorsque la chanson de Gladys Knight est choisie, la version de Clapton et Flick est enfouie dans les coffres d’EON.

Michael Kamen n’en compose pas moins une bande son efficace mêlant habilement le James Bond Theme à une bande son atmosphérique.

 

  1. Licence To Kill (Gladys Knight) (5:13)
  2. Wedding Party (Ivory) (3:53)
  3. Dirty Love (Tim Feehan) (3:45)
  4. Pam (3:50)
  5. If You Asked Me To (3:58)
  6. James & Felix On Their Way To Church (3:53)
  7. His Funny Valentine (3:26)
  8. Sanchez Is In The Bahamas / Shark (2:06)
  9. Ninja (6:03)
  10. Licence Revoked (9:11)

MBDLITO EC009

gladys2

Gladys Knight

Paroles : Michael Kamen
Musique : Michael Kamen
Interprétation : Gladys Knight
Orchestration : Michael Kamen
©1989 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

Le saviez vous ?

Le Clip de Gladys Knight pour Licence to kill est dirigée par Daniel Kleinman et le fait remarquer de la production, qui lui confiera les génériques des prochains Bond, prenant ainsi la relève de Maurice Binder.

gladys

License to Kill

Ooooh, Oh-hooo, I need, I need, I’ve got to hold on to your love, Oooh.

Hey baby, thought you were the one who tried to run away.
Ohh, baby, wasn’t I the one who made you want to stay?
Please don’t bet that you’ll ever escape me
Once I get my sights on you,

Got a licence to kill (to kill)
And you know I’m going straight for your heart.
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill (to kill)
Anyone who tries to tear us apart.
(Got a licence to kill)
Licence to kill.
Hey baby, think you need a friend to stand here by your side?
Yes you do (your side).
Ohh baby, now you can depend on me to make things right (things right)
Please don’t bet that you’ll ever escape me
Once I get my sights on you,

Got a licence to kill (to kill)
And you know I’m going straight for your heart.
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill (to kill)
Anyone who tries to tear us apart.
(Got a licence to kill)

Say that somebody tries to make a move on you
In the blink of an eye, I’ll be there too.
And they better know why I’m gonna make them pay
Till their dying day
Till their dying day
Till their dying day

Got a licence to kill (to kill)
And you know I’m going straight for your heart.
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
Anyone who tries to tear us apart.
(Got a licence to kill)

Got a licence to kill (to kill)
And you know I’m going straight for your heart.
(Got a licence to kill)
Got a licence to kill
Anyone who tries to tear us apart.
(Got a licence to kill)
Licence to kill
Gotta hold onto your loving.
Licence to kill
Ooohooo! Kill.

« If You Asked Me To »

(chanson du générique de fin par Patti Labelle)

Used to be that I believed in something,
Used to be that I believed in love,
It’s been a long time since I’ve had that feelin’,
I could love someone,
I could trust someone.
I said I’d never let nobody near my heart again, darlin’,
I said I’d never let nobody in,
If you asked me to I just might change my mind,
And let you in my life forever,
If you asked me to I just might give my heart,
And stay here in your arms forever.
If you asked me to,
If you asked me to,
So now ever since I’ve been around you,
Can’t go back the way and on my own Can’t help feelin’,
Darlin’, sinceI’ve found you,
That I’ve found my home,
That I’m finally home.
I said I’d never let nobody get to close to me, darlin’,
I said I needed, needed to be free,
If you asked me to I just might change my mind,
And let you in my life forever,
If you asked me to I just might give my heart,
And stay here in your arms forever.
If you asked me to and I would give my world,
Little baby, I need you now,
Ask me to and I would do anything for you, baby,
For you, baby.
If you asked me to,
I’ll put you in my life forever,
If you asked me to,
All you gotta do is ask me to,
If you want it I could give you my heart,
If you asked me to,
I’ll give you anything that I say, baby,
If you asked me to,
I’ll do anything that you want me to do, just ask me,
All you gotta do is ask me to,
If you asked me to,
I’ll give my life,
All you gotta do is ask me to,
If you asked me to.



Goldeneye

soundtrackge

Année :
Edition :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1987
1995
Eric Serra
John Altman
Tina Turner
Eric Serra
16
54 min 24
Virgin Records America
72435-41423-2-1

Présentation

C’est Eric Serra, plus connu pour ses collaborations avec le réalisateur Luc Besson qui inaugure les années 1990 à la bande son. John Barry se voit une fois de plus proposer de se charger de la bande son, mais ce dernier refuse, trouvant que les Bond des années 1980 et 199à sont devenues des imitations trop formelles.

Eric Serra fait donc la part belle aux synthétiseur en introduisant de nouvelles sonorités, ainsi que sa propre version du James Bond Theme à la limite du techno que l’on peut entendre lors du gunbarrel.

La musique d’Eric Serra reste cependant très personnelle et inhabituelle pour les producteurs qui engageront John Altman et David Arch pour ajouter de la musique symphonique plus habituelles se mélangeant aux thèmes de Serra. La piste « A Pleasant Drive In St. Petersburg » que l’on entend sur la BO est remplacé par une orchestration de John Altman. Cela donne au final une BO assez différente de la musique qui sera entendue dans le film et le seul film de la franchise ayant une bande son que l’on doit à deux compositeurs.

 

Sa bande son n’est pas très bien accueillie par les fans ni par la critique, lui reprochant de trop s’éloigner de la chanson. Serra n’utilise d’ailleurs le James Bond Theme qu’à deux reprises, et n’introduit pas le thème de la chanson de Tina Turner dans la bande son, lui préférant la chanson qu’il a préparé et qu’il utilisera comme musique du générique de fin (The Experience of Love).

La chanson Goldeneye, elle, est composée par Bono des U2, et son groupe the Edge, spécialement pour Tina Turner, et connait un succès mondial.

  1. GoldenEye (Tina Turner) (4:46)
  2. The Goldeneye Overture (4:24)
  3. Ladies First (2:44)
  4. We Share The Same Passions (4:46)
  5. A Little Surpise For You (2:44)
  6. The Severnaya Suite (2:07)
  7. Our Lady Of Smolensk (1:01)
  8. Whispering Statues (3:26)
  9. Run, Shoot and Jump (1:05)
  10. A Pleasant Drive in St. Petersburg (4:28)
  11. Fatal Weakness (4:43)
  12. That’s What Keeps You Alone (3:17)
  13. Dish Out Of Water (3:57)
  14. The Scale To Hell (3:43)
  15. For Ever James (2:01)
  16. The Experience Of Love (Eric Serra) (5:57)

J’étais un grand fan de James Bond quand j’étais gosse. J’avais vu tous les films au moins 10 fois. C’était étrange d’être engagé pour composer la musique d’une telle légende. Les premières pistes que j’ai composé ont été une réelle surprise, même pour moi, car j’avais vu les premiers rush et créé de la musique qui donnait soudain à James Bond quelque chose de nouveau. Je n’ai pas une approche spéciale parce que c’est un film spécial. Je pense que c’est un film qui est spécial pour moi, pour lequel j’ai composé une musique.

Eric Serra

tina

Orchestration : Eric Serra
Interprétation : Tina Turner
Paroles : U2’s Bono and The Edge
Musique : U2’s Bono and The Edge
©1995 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

Goldeneye

See reflections on the water,
More than darkness in the depths,
See him surface in every shadow,
On the wind I feel his breath.

Goldeneye, I’ve found his weakness,
Goldeneye, he’ll do what I please.
Goldeneye, a time for sweetness.
But a bitter kiss will bring him to his knees.

You’ll never know how I watched you from the shadows as a child,
You’ll never know how it feels to be the one who’s left behind,
You’ll never know how the days, the nights, the tears, the tears I’ve cried,
But now my time has come,
And time, time is not on your side.

See him move through smoke and mirrors,
Fell his presence in the crowd.
Other girls they gather round him,
If I had him I wouldn’t let him out.

Goldeneye, not lace or leather,
Golden chains link him to the spot,
Goldeneye, I’ll show him forever,
It’ll take forever to see what I got,

You’ll never know how I watched you from the shadows as a child,
You’ll never know how it feels to get so close and be denied,
It’s a golden honeytrap
I’ve got for you tonight
Revenge is a kiss,
This time I won’t miss,
Now I’ve got you in my sights…

With a Goldeneye.
Golden, Goldeneye.
With a Goldeneye.
Goldeneye!

tinag

Pistes sur le single

  1. GoldenEye (Single Edit) (Bono / The Edge) (3:29)
  2. GoldenEye (David Morales Remix) (Bono / The Edge) (4:25)



Demain ne meurt jamais

tnd

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
 1997
David Arnold
Nicholas Dodd
Sheryl Crow
Sheryl Crow
Mitchell Froom
15
50 min 12
A&M Records
540 830 2
Le single du remix de Moby

Le single du remix de Moby

Présentation

Demain ne meurt jamais marque la première bande son de David Arnold pour James Bond. Il abandonne les mélodies lyriques de John Barry pour une bande son percutante et très rythmée, exploitant toutes les capacités des orchestres symphoniques, tout en introduisant des tonalités électro rendant la mission de Bond dans l’univers technologique de Carver plus moderne. La poursuite dans le parking de Hamburg « Backseat Driver » fait donc la part belle aux sonorités électro, David Arnold se faisant aider pour cette piste par Alex Gifford des Propellerheads, avec qui il avait déjà enregistré une piste dans son album de reprises bondiennes Shaken and Stirred.

Arnold propose également sa version du James Bond theme, et organise sa bande son autour de 3 atmosphères particulières pour chacune des destinations de Bond (Hamburg, Viet Nam, Mer de Chine). Cela donne une bonne uniforme sur l’ensemble du film, soutenant bien l’action et se déclinant habilement en fonction des scènes.

Pour la chanson du générique, c’est la chanteuse K.D. Lang qui propose d’abord un thème très proche de la bande son de Arnold, et de l’intrigue du film : « Surrender« . Mais l’homosexualité assumée de la chanteuse fait peur à la production qui relègue sa chanson au générique de fin, et privilégiant Sheryl Crow pour le Tomorrow Never Dies du générique.

Moby effectue un remix de la bande son et du James Bond Theme qui obtient un franc succès, mais ne sera pas inclu dans la bande son.

  1. White Knight (8:29)
  2. The Sinking Of The Devonshire (7:06)
  3. Company Car (3:07)
  4. Paris and Bond (1:55)
  5. The Last Goodbye (1:33)
  6. Hamburg Break In (2:53)
  7. Hamburg Break Out (1:24)
  8. Doctor Kaufman (2:27)
  9. *-3-Send (1:15)
  10. Backseat Driver (4:34)
  11. Underwater Discovery (3:36)
  12. Helicopter Ride (1:34)
  13. Bike Chase (6:44)
  14. Bike Shop Fight (2:42)
  15. Kowloon Bay (2:27)
  16. Boarding The Stealth (4:38)
  17. A Tricky Spot For 007 (2:48)
  18. All In A Day’s Work (5:09)
  19. David Arnold Interview (11:02)

sheryl

Musique : David Arnold
Interprétation : Sheryl Crow
Orchestration : Nicholas Dodd
Paroles : Sheryl Crow et Mitchell Froom
©1997 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

sheryl

Tomorrow never dies

Darling, I’m killed.
I’m in a puddle on the floor
Waiting for you to return.
Oh what a thrill,
Fascination’s galore.
How you tease, how you leave me to burn,

It’s so deadly my dear
The power of having you near.
Until that day,
Until the world falls away,
Until you say there’ll be no more goodbyes,
See it in your eyes,
Tomorrow Never Dies.

Darling you’ve won,
It’s no fun.
Martinis, girls and guns,
It’s murder on our love affair.
But you bet your life
Every night
While you’re chasing the morning light
You’re not the only spy out there.

It’s so deadly my dear,
The power of wanting you near.
Until that day,
Until the world falls away,
Until you say there’ll be no more goodbyes,
See it in your eyes,
Tomorrow Never Dies.

Until that day,
Until the world falls away,
Until you say there’ll be no more goodbyes,
See it in your eyes,

Until that day,
Until that day,
Until that day.

Surrender

Chanson du générique de fin par K.D. Lang

Your life is a story
I`ve already written
The news is that I am in control
And I have the power

To make you surrender
Not only your body but your soul
Tomorrow never dies, surrender
Tomorrow will arrive on time

I`ll tease and tantalize with every line
Till you are mine
Tomorrow never dies
Whatever you`re after

Trust me, I`ll deliver
You`ll relish the world that I create
Tomorrow never dies, surrender
Tomorrow will arrive on time

I`ll tease and tantalize with every line
Till you are mine
Tomorrow never dies
The truth is now what I say

I`ve taken care of yesterday
Tomorrow never dies, surrender
Tomorrow will arrive on time
I`ll tease and tantalize with every line

Till you are mine
Tomorrow never dies
Tomorrow never dies
Tomorrow never dies



Le Monde ne suffit pas

cover-twine

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1999
David Arnold
Nicholas Dodd
Garbage
Garbage
19
68 min 21
Radioactive/MCA
112 161-2

Présentation

Pour le dernier film du vingtième siècle de la série 007, la première surprise vient du choix du groupe Garbage par les producteurs. Shirley Manson interprète la chanson titre en catatonie isolée, juxtaposée avec des cordes tourbillonnantes et des claviers qui drapent la chanson dans des perturbations atmosphériques dignes de l’agent 007.

Mais pour les amateurs, la véritable surprise vient sans doute de la participation de Scott Walker, artiste culte des années 60, qui nous offre une ballade très rétro avec Only Myself to Blame. Ceci ne doit pas faire oublier l’orchestration très en phase avec les nombreuses scènes d’action du film. David Arnold, auteur et producteur de l’album complet, capture et restitue parfaitement, dès les premières pistes, l’ambiance propre à l’univers James Bond.

  1. The World Is Not Enough (Garbage) (3:55)
  2. Show Me The Money (1:28)
  3. Come in 007, Your Time is Up (5:19)
  4. Access Denied (1:33)
  5. M’s Confession (1:32)
  6. Welcome To Baku (1:41)
  7. Casino (2:55)
  8. Ice Bandits (3:52)
  9. Elektra’s Theme : The Bedroom (2:06)
  10. Body Double (3:00)
  11. Going Down – The Bunker (6:27)
  12. Pipeline (4:15)
  13. Remember Pleasure (2:45)
  14. Caviar Factory (6:01)
  15. Torture Queen (2:22)
  16. I Never Miss (3:32)
  17. Submarine (10:19)
  18. Christmas In Turkey (1:27)
  19. Only Myself To Blame (Scott Walker) (3:37)

garbage

Paroles : Don Black
Interprétation : Garbage
Musique : David Arnold
©1999 Danjaq, LLC and United Artists Corporation

twine

The World is not enough

I know how to hurt
I know how to heal
I know what to show
and what to conceal

I know how to talk
and I know where to touch
the one that could die
the one time too much

The world is not enough
But it is such a perfect place
to start, my love
And if you’re strong enough
Together we can take the world
apart my love

People like us
Know how to survive
There’s no point in living
if you can’t feel alive

We know when to kiss
And we know when to kill
And if we can’t have it all
Then nobody will

The world is not enough
But it is such a perfect place to
start, my love
And if you’re strong enough
Together we can take the world
apart my love

I feel safe
I feel scared
I feel ready
And yet unprepared

The world is not enough
But it is such a perfect place
to start, my love
And if you’re strong enough
Together we can take the world
apart, my love
The world is not enough
The world is not enough
You’re nowhere near enough
The world is not enough

Only myself to blame

Chanson du générique de fin par Scott Walker

I’ve walked way past midnight
I’ve driven for days
I’ve tried to forget in so many waysI’ve held other arms
But they don’t feel the same
And I’ve only myself to blameFrom city to city
I still see your face
It follows me ’round, all over the placeI shouldn’t look back
But I do just the same
And I’ve only myself to blameI knew it was love
But when you are youngYou think love will come again and againThere’s no greater fool
In the fool’s hall of fame
And I’ve only myself to blameI knew it was love
But when you are young
You think love will come again and again

There is no greater fool
In the fool’s hall of fame
And I’ve only myself, only myself
Only myself to blame

 



Meurs un autre jour

coverdad

 

Année :
Compositeur :
Orchestration :
Thème :
Paroles :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
2002
David Arnold
Nicholas Dodd
Madonna
Madonna / Mirwais
15
54 min 56
Warner Music
B00007A3FB

Présentation

Pour Meurs un autre jour, David Arnold, dorénavant bien établi dans son rôle de compositeur des 007 ne varie pas beaucoup la recette de la bande son. De belles orchestrations accompagnent donc la scène de surf inaugurale, avant de satisfaire à une bande son efficace pour soutenir l’action, avec quelques tonalités orientales pour les passages en Corée et techno pour les scènes en Islande rappelant le thème saccadé de Madonna.

Arnold propose également une piste rappelant le thème de On ne vit que deux fois « Going Down Together ».

C’est Madonna qui s’occupe de la chanson titre avec un son techno-disco saccadé qui surprend le public, mais se fond habilement avec le générique. La chanteuse s’offre en plus un caméo dans le rôle de Verity face à Pierce Brosnan.

  1. Die Another Day (Madonna) (4:37)
  2. James Bond Theme (Oakenfold) (4:02)
  3. On The Beach (2:50)
  4. Hovercraft Chase (3:48)
  5. Some Kind Of Hero? (4:31)
  6. Welcome To Cuba (2:06)
  7. Jinx Jordan (1:28)
  8. Jinx & James (2:03)
  9. A Touch Of Frost (1:50)
  10. Icarus (1:21)
  11. Laser Fight (4:35)
  12. Whiteout (4:54)
  13. Iced Inc. (3:07)
  14. Antonov (11:50)
  15. Going Down Together (1:32)

madonna

Paroles : Madonna
Musique : David Arnold
Interprétation : Madonna
Mixage : Mark « Spike » Stent
©2002 Warner Music

madonna2

Die Another Day

I’m gonna wake up, yes and no
I’m gonna kiss some part of
I’m gonna keep this secret
I’m gonna close my body now

I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day

I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day

Sigmund Freud
analyze this
analyze this
analyze this

I’m gonna break the cycle
I’m gonna shake up the system
I’m gonna destroy my ego
I’m gonna close my body now

I think I’ll find another way
There’s so much more to know
I guess I’ll die another day
It’s not my time to go

For every sin, I’ll have to pay
A time to work, a time to play
I think I’ll find another way
It’s not my time to go

I’m gonna avoid the cliche
I’m gonna suspend my senses
I’m gonna delay my pleasure
I’m gonna close my body now

I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day

I think I’ll find another way
There’s so much more to know
I guess I’ll die another day
It’s not my time to go

Uh !

I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day
I guess I’ll die another day

Another day (x6)

dadmadonna

madonna



Casino Royale

covercr

Bande son composée par David Arnold

Présentation

Pour l’introduction du nouveau Bond, David Arnold reste à la BO comme une valeur sûre, mais le compositeur se surpasse pour soigner l’introduction de ce nouveau Bond. Sa composition se fait plus discrète et moins tonitruante pour rester à l’arrière plan, et Arnold fait la part belle aux musiques lyriques pour accompagner les moments de romance, et une BO minimaliste pour soutenir le suspense des parties de poker.

Il travaille aussi avec Chris Cornell, le chanteur venant du groupe Audioslave choisi pour la musique. Leur collaboration donne You Know My Name, première chanson depuis Octopussy à ne pas reprendre le titre fu film, dont le thème sera habilement intégré tout au long de la BO. Le James Bond Theme, lui, se fait discrètement annoncé dans certaines pistes mais ne sera révélé qu’au moment du générique de fin, ce qui deviendra une constante pour tous les films de l’ère Craig.

You Know My Name est aussi la première chanson à ne pas apparaitre sur le CD de la BO, Chris Cornell préférant le sortir sur son nouveau LP. Les chanteuses suivant feront de même.

1. « African Rundown » (6:52)
2. « Nothing Sinister » (1:27)
3. « Unauthorized Access » (1:08)
4. « Blunt Instrument » (2:22)
5. « CCTV » (1:30)
6. « Solange » (0:59)
7. « Trip Aces » (2:06)
8. « Miami International » (12:43)
9. « I’m the Money » (0:27)
10. « Aston Montenegro » (1:03)
11. « Dinner Jackets » (1:52) *
12. « The Tell » (3:23)
13. « Stairwell Fight » (4:12)
14. « Vesper » (1:44)
15. « Bond Loses It All » (3:56)
16. « Dirty Martini » (3:49)
17. « Bond Wins It All » (4:32)
18. « The End of an Aston Martin » (1:30) *
19. « The Bad Die Young » (1:18)
20. « City of Lovers » (3:30)
21. « The Switch » (5:07)
22. « Fall of a House in Venice » (1:53)
23. « Death of Vesper » (2:50)
24. « The Bitch Is Dead » (1:05)
25. « The Name’s Bond… James Bond » (2:49)

chris2

Chanteur : Chris Cornell
Chanson : You know my Name
co-produite et co écrite avec : David Arnold
Sortie : 13 novembre 2006
Label : A&M

You Know My Name

If you take a life, do you know what you’ll give
Odds are, you won’t like what it is
When the storm arrives, would you be seen with me
By the merciless eyes I’ve deceivedI’ve seen angels fall from blinding heights
But you yourself are nothing so divine
Just next in lineArm yourself because no-one else here will save you
The odds will betray you
And I will replace you
You can’t deny the prize; it may never fulfill you
It longs to kill you
Are you willing to dieThe coldest blood runs through my veins
You know my nameIf you come inside, things will not be the same
When you return to my night
If you think you’ve won
You never saw me change
The game that we have been playingI’ve seen diamonds cut through harder men
Than you yourself
but if you must pretend
You may meet your endArm yourself because no-one else here will save you
The odds will betray you
And I will replace you
You can’t deny the prize; it may never fulfill you
It longs to kill you
Are you willing to dieThe coldest blood runs through my veins

Try to hide your hand
Forget how to feel
(Forget how to feel)
Life is gone with just a spin of the wheel
(A spin of the wheel)

Arm yourself because no-one else here will save you
The odds will betray you
And I will replace you
You can’t deny the prize; it may never fulfill you
It longs to kill you
Are you willing to die

The coldest blood runs through my veins
You know my name
(You know my name)
You know my name
(You know my name)
you know my name!
You know my name!
You know my name!

chris



Quantum of Solace

coverqos

Musique composée par  David Arnold
Orchestrée & dirigée par Nicholas Dodd
Chanson écrite par : Jack White & Alicia Keys
Chanson chantée par: Jack White & Alicia Keys
Label: J Records

Présentation

David Arnold ne savait pas qu’il s’agirait de sa dernière composition pour James Bond, mais sa BO pour Quantum of Solace est sans doute la meilleure et la plus aboutie du compositeur. Il trouve le bon équilibre entre des musiques d’action montant habilement en puissance qui collent parfaitement aux cascades, et des musiques d’ambiance plus noires et mélancholiques dans la lignée de Casino Royale.

David Arnold aide à ancrer l’athmosphère du film malgré son montage frénétique, avec de courtes pistes introduisant les différentes destinations, et une fantastique musique d’ambiance pour l’entrée à l’Opéra (Night at the Opera) qui aide les temps de repos de l’intrigue et le suspense.

La bande son comporte aussi certains passages de l’Opéra de Puccini pour rythmer une scène d’action éliptique, quelques pistes de tango électro de Jaime Cuadra pour la soirée de Dominique Greene, et un medley de la BO qui accompagne le générique de fin pour Crawl, End Crawl.

Pour la chanson du générique, c’est Jack White qui se met à la composition pour offrir une chanson à la chanteuse soul américaine Alicia Keys. Le chanteur /guitariste/batteur de Detroit finira en fait par chanter avec Alicia Keys, proposant le premier duo dans une chanson bondienne. Le rock effréné de Jack White passe cependant mal auprès du public habitué à un son pop-rock moins déstabilisant, mais Another Way to Die reste une des chansons les plus ambitieuses au niveau créatif, et des plus recherchées au niveau des paroles.

1. Time To Get Out (03:28)
2. The Palio (04:59)
3. Inside Man (00:38)
4. Bond In Haiti (00:35)
5. Somebody Wants To Kill You (02:17)
6. Greene And Camille (02:13)
7. Pursuit At Port Au Prince (05:58)
8. No Interest In Dominic Greene (02:44)
9. Night At The Opera (03:02)
10. Restrict Bond’s Movements (01:31)
11. Talamone (00:34)
12. What’s Keeping You Awake (01:40)
13. Bolivian Taxi Ride (00:49)
14. Field Trip (00:41)
15. Forgive Yourself (02:26)
16. DC3 (01:15)
17. Target Terminated (03:53)
18. Camille’s Story (03:58)
19. Oil Fields (02:29)
20. Have You Ever Killed Someone? (01:32)
21. Perla De Las Dunas (08:07)
22. The Dead Don’t Care About Vengeance (01:14)
23. I Never Left (00:40)
24. Another Way To Die (04:23)

jack2

Chanson interprêtée par Jack White et Alicia Keys

Ecrite et produite par Jack White

Sortie le 30 septembre 2008

Label : Third Man

Another Way to Die

Another ringer with the slick trigger finger
For Her Majesty
Another one with the golden tongue
Poisoning your fantasy
Another bill from a killer turned a thriller
To a tragedy

[Chorus:]
Yeah
A door left open
A woman walking by
A drop in the water
A look in your eye
A phone on the table
A man on your side
Or someone that you think that you can trust
It’s just
Another way to dieAnother tricky little gun giving solace to the one
That’ll never see the sun shine
Another inch of your life sacrificed for your brother
In the nick of time
Another dirty money heaven sent honey
Turning on a dime[Chorus](It’s just another)
Hey!
(It’s just another)
You’re nothing to me die
(It’s just another)
Shoot ’em up bang bangAnother girl with her finger on the world
Singing to you what you wanna hear
Another gun thrown down in surrender
Took away your fear
Another man there he stands right behind you
Looking in the mirror[Chorus]It’s just another
It’s just another
It’s just another way
Shoot ’em up, bang bang
Hey Hey
It’s just another
Yeah YeahIt’s just another
It’s just another
It’s just another
It’s just another day

Bang bang bang bang

jack3

single



Skyfall

sfsountrack

Bande son par : Thomas Newman
Label: Sony Music Classical
Sortie le : 29 October 2012 (Royaume Uni)

Présentation

Pour Skyfall, Sam Mendes fait appel à son compagnon de route Thomas Newman qui l’a épaulé sur tous ses films. Le choix n’est pas évident car le compositeur est plutôt un habitué des films dramatiques et petites productions indépendantes, et arrive sur sa première vraie composition pour un film d’action.

Newman se sort bien de l’exercice : après une musique accompagnant le pré-générique rappelant encore David Arnold (Grand Bazaar, The Bloody Shot), Newman arrive vite à imposer ses mélodies d’ambiance (Shanghai Drive) qui accentuent le caractère sombre et pluvieux de Skyfall et ses musiques londonniennes. Pour les musiques exotiques et lyriques accompagnant la partie asiatique, Newman arrive à évoquer les grandes mélodies et envolées de John Barry mais en les mixant avec des tonalités électro bienvenues qui modernisent l’ensemble (et qu’on retoruvera au générique de fin pour Adrénaline).

Plus surprenant, Thomas Newman arrive à imposer les cuivres, habituellement réservés à l’action, pour les parties les plus dramatiques et tristes (Skyfall, Mother) et des scènes d’actions accompagnées par les cordes (The Moors, Deepwater).

Newman prouve ainsi que même s’il n’est pas familier des bandes son de blockbusters, il arrive sans peine à composer ce type de tonalités pour les alterner avec des morceaux de son propre style, et qui arrivent à culminer avec un combat effréné rythmé de percussion (Silhouette), ou une montée en puissance parfaitement épique (Tennyson), sans pour autant renoncer aux moments d’athmosphères qui lui sont particuliers.

Seules manqueront le thème de Skyfall par Adele qui n’est repris que dans une seule piste (Komodo Dragon), et aurait permis de donner une mélodie reconnaissable à travers toute la BO si Newman avait suivi l’exemple de ses prédescesseurs. Cela ne pose pas vraiment de problèmes pour Skyfall qui reste une BO très efficace et envoutante.

Pour la chanson, c’est la chanteuse Adele, une des plus jeunes des chanteuses, à qui l’on propose la chanson pour profiter de sa voix évoquant les grandes chanteuses comme Shirley Bassey. Son producteur, Paul Epworth, lui prépare une musique orchestrale classique très bondienne, qui lui permettra d’obtenir un vif succès au Royaume Uni comme à l’étranger, ainsi que des récompenses aux Oscars et Golden Globes : un succès qui arrive à point nommé pour les 50 ans de la franchise.

1. Grand Bazaar, Istanbul (05:14)
2. Voluntary Retirement (02:22)
3. New Digs (02:32)
4. Severine (01:18)
5. Brave New World (01:50)
6. Shanghai Drive (01:26)
7. Jellyfish (03:22)
8. Silhouette (00:56)
9. Modigliani (01:04)
10. Day Wasted (01:31)
11. Quartermaster (04:58)
12. Someone Usually Dies (02:29)
13. Komodo Dragon (03:20
14. The Bloody Shot (04:46)
15. Enjoying Death (01:13)
16. The Chimera (01:58)
17. Close Shave (01:32)
18. Health & Safety (01:29)
19. Granborough Road (02:32)
20. Tennyson (02:14)
21. Enquiry (02:49)
22. Breadcrumbs (02:02)
23. Skyfall (02:32)
24. Kill Them First (02:22)
25. Welcome to Scotland (03:21)
26. She’s Mine (03:53)
27. The Moors (02:39)
28. Deep Water (05:11)
29. Mother (01:48)
30. Adrenaline (02:18)

adele

Chanson chantée par Adele
Chanson écrite par: Adele and Paul Epworth
Single Label: XL
Sortie le 5 octobre 2012 sur ITunes, le 29 octobre 2012 en CD

Skyfall

This is the end
Hold your breath and count to ten
Feel the earth move and then
Hear my heart burst again

For this is the end
I’ve drowned and dreamt this moment
So overdue I owe them
Swept away, I’m stolen

Let the sky fall
When it crumbles
We will stand tall
Face it all together

Let the sky fall
When it crumbles
We will stand tall
Face it all together
At skyfall
That skyfall

Skyfall is where we start
A thousand miles and poles apart
Where worlds collide and days are dark
You may have my number, you can take my name
But you’ll never have my heart

Let the sky fall (let the sky fall)
When it crumbles (when it crumbles)
We will stand tall (we will stand tall)
Face it all together

Let the sky fall (let the sky fall)
When it crumbles (when it crumbles)
We will stand tall (we will stand tall)
Face it all together
At skyfall

[x2:]
(Let the sky fall
When it crumbles
We will stand tall)

Where you go I go
What you see I see
I know I’d never be me
Without the security
Of your loving arms
Keeping me from harm
Put your hand in my hand
And we’ll stand

Let the sky fall (let the sky fall)
When it crumbles (when it crumbles)
We will stand tall (we will stand tall)
Face it all together

Let the sky fall (let the sky fall)
When it crumbles (when it crumbles)
We will stand tall (we will stand tall)
Face it all together
At skyfall

Let the sky fall
We will stand tall
At skyfall
Oh-s…

adelesf

Adele et Paul Epworth ont reçu l’Oscar de la meilleure chanson originale pour un film pour Skyfall. Adele a notamment chanté le titre en public à la cérémonie des oscars, à l’occasion du 50e anniversaire de James Bond.

adele



SPECTRE

spost

 

Artiste : Thomas Newman
Date de sortie : 23 octobre 2015
Label : Decca Records
Enregistré aux Studios Abbey Road en 2015

Présentation

Thomas Newman est de retour pour SPECTRE aux cotés de Sam Mendes.

Le compositeur ne change rien à son approche qui a été payante pour Skyfall. Il réutilise même certaines mélodies de la précédente BO comme phrases musicales intégrées à ses nouvelles pistes.

Des compositions originales font leur apparition pour rythmer les scènes d’actions finales, et les passages lyriques viennent réussis viennent renforcer l’atmosphère, mais restent parfaitement dans les mêmes inspirations que les compositions de Skyfall. Newman accentue même les ambiances fantomatiques avec ses mélodies meublant le fond des scènes.

Au chapitre des nouveautés, on remarquera tout de même une bande son accompagnant la course poursuite en avion rythmée par des cordres (Snow Plane), une nouvelle envolée lyrique dans la poursuite romaine (Backfire), des mélodies à la Newman (Crows Klinik, the Pale King), mais surtout une réorchestration du James Bond Theme en collaboration avec l’ensemble de percutions mexicaines Tambuco pour accompagner le plan séquence d’ouverture qui se révèle une des meilleures réorchestration du James Bond Theme à ce jour (Los Muertos Vivos Estan).

Une BO efficace donc, mais pas vraiment surprenante, et qui manque encore d’un thème reconnaissable liant la BO. Une instrumentale de la chanson de Sam Smith se retrouve dans une scène du Maroc, et le principal thème que l’on peut repérer et un ensemble de note sur piano pour caractériser la romance avec Madeleine avec une pointe de nostalgie, que l’on entend surtout dans Secret Room et reprise dans la piste finale « Spectre« .

Pour la chanson du générique, la production poursuit avec les jeunes chanteurs pop/romantiques à la mode. C’est Sam Smith qui obtient la chance de faire la chanson titre qu’il composera et enregistrera « en moins d’une heure » chez lui. Son producteur Jimmy Napier corrigera la mélodie pour la rendre plus classique, et Sam Smith offre le choix audacieux d’une chanson chantée de façon très aigue, frôlant parfois le faux comme lors de sa prestation aux oscars.

La chanson divise les avis, mais explose les charts anglais en se hissant à la première place, ce qui n’était jamais arrivé précédemment, et qui remportera entre autres l’oscar de la meilleure chanson originale.

Le groupe Radiohead avait de son coté été sollicité jusqu’à ce que la production fasse le choix plus sûr et commercial de Sam Smith, ce qui n’empêchera pas Radiohead de partager gratuitement sa piste « Spectre » très inspirée.

1. Los Muertos Vivos Estan (featuring Tambuco)
2. Vauxhall Bridge
3. The Eternal City
4. Donna Lucia
5. A Place Without Mercy
6. Backfire
7. Crows Klinik
8. The Pale King
9. Madeleine
10. Kite In A Hurricane
11. Snow Plane
12. L’Americain
13. Secret Room
14. Hinx
15. Writing’s On The Wall (Instrumental)
16. Silver Wraith
17. A Reunion
18. Day Of The Dead (featuring Tambuco)
19. Tempus Fugit
20. Safe House
21. Blindfold
22. Careless
23. Detonation
24. Westminster Bridge
25. Out Of Bullets
26. Spectre (End Title)

smith

Chanson chantée par Sam Smith

Chanson écrite par Sam Smith et Jimmy Napes

Label du single : Capitol

Sorti le 25 septembre 2015

smith2

Writing’s on the wall

I’ve been here before
But always hit the floor
I’ve spent a lifetime running
And I always get away
But with you I’m feeling something
That makes me want to stay

I’m prepared for this
I never shoot to miss
But I feel like a storm is coming
If I’m gonna make it through the day
Then there’s no more use in running
This is something I gotta face

If I risk it all
Could you break my fall?

How do I live? How do I breathe?
When you’re not here I’m suffocating
I want to feel love, run through my blood
Tell me is this where I give it all up?
For you I have to risk it all
Cause the writing’s on the wall

A million shards of glass
That haunt me from my past
As the stars begin to gather
And the light begins to fade
When all hope begins to shatter
Know that I won’t be afraid

If I risk it all
Could you break my fall?

How do I live? How do I breathe?
When you’re not here I’m suffocating
I want to feel love, run through my blood
Tell me is this where I give it all up?
For you I have to risk it all
Cause the writing’s on the wall

The writing’s on the wall

How do I live? How do I breathe?
When you’re not here I’m suffocating
I want to feel love, run through my blood
Tell me is this where I give it all up?
How do I live? How do I breathe?
When you’re not here I’m suffocating
I want to feel love, run through my blood
Tell me is this where I give it all up?
For you I have to risk it all
Cause the writing’s on the wall

samsmith

Pour une raison obscure, la chanson de Sam Smith et Jimmy Napes, Writing’s on the wall a remporté l’Oscar de la meilleure chanson originale. Sam Smith a également chantée cette chanson à l’occasion de la cérémonie des Oscars.

Writing’s on the wall est également la première chanson d’un James Bond à arriver en première place des charts du Royaume Uni.

smithoscar


Casino Royale – 1967

crost2

Année :
Réédition :
Compositeur :
Orchestration :
Interprètes :
Titres :
Durée :
Label CD :
Référence CD :
1967
2002 Master Digital
Burt Bacharach
Burt Bacharach
Herb Alpert
Dusty Springfield
13
33 min 07
Varese Sarabande
CVS-6409-2

Présentation

Replonger dans l’univers sonore de Burt Bacharach ne revient pas seulement à remonter le temps vers une époque musicale (les sixties) pétillante, débraillée et pour ainsi dire surannée, mais simplement identifier un compositeur qui n’a peut-être jamais autant été à la mode.
Bien avant la série des Austin Powers, qui reprend d’ailleurs certains titres du compositeur, Casino Royale parodiait allègrement les James Bond, suivi dans ses délires par l’alter ego fantaisiste de John Barry.

Délicieusement idiote, insensiblement séduisante et cocasse, cette musique, en apparence décérébrée, qui cultive l’absurde musical avec une jubilation assumée et contagieuse dissimule au-delà de sa nonchalance une grande qualité d’écriture. Il suffit d’écouter la fanfare délirante qui sert de thème principal pour s’en convaincre : rares sont les compositeurs capables de maîtriser la futilité avec une telle réussite, une telle science de la dérision et la séduction réunies.

Une réédition légère comme des bulles de champagne, faussement superficielle et réellement ensorcelante.

  1. Casino Royale Theme (Main Title) (2:35)
  2. The Look Of Love (Springfield) (4:08
  3. Money Penny Goes For Broke (1:36)
  4. Le Chiffre’s Torture Of The Mind (2:10)
  5. Home James, Don’t Spare The Horses (1:30)
  6. Sir James’ Trip To Find Mata (3:47)
  7. The Look Of Love (Instrumental) (2:46)
  8. Hi There Miss Goodthighs (1:15)
  9. Little French Boy (2:23)
  10. Flying Saucer – First Stop Berlin (2:57)
  11. The Venerable Sir James Bond (2:30)
  12. Dream On James You’re Winning (1:17)
  13. The Big Cowboys and Indians Fight at Casino Royale / Casino Royale Theme (Reprise) (4:52)
Burt Bacharach et la chanteuse Dusty Springfield

Burt Bacharach et la chanteuse Dusty Springfield

The Look of love

Chanson composée par Burt Bacharach

Paroles de Hal David

Chanté par Dusty Springfield

crost

The Look Of Love

The look of love is in your eyes
A look your smile can’t disguise
The look of love is saying so much more than just words could ever say
And what my heart has heard, well it takes my breath awayI can hardly wait to hold you, feel my arms around you
How long I have waited
Waited just to love you, now that I have found youYou’ve got the
Look of love, it’s on your face
A look that time can’t erase
Be mine tonight, let this be just the start of so many nights like this
Let’s take a lover’s vow and then seal it with a kissI can hardly wait to hold you, feel my arms around you
How long I have waited
Waited just to love you, now that I have found you
Don’t ever go
Don’t ever go
I love you so

La chanson The Look of love est devenu un standart de jazz des plus célèbres de Burt Bacharat, et repris par de nombreux artistes. La chanson fut aussi nommée aux oscars de la meilleure chanson en 1968. Selon Burt Baccarach, la chanson lui a été inspirée en regardant Ursula Andress dans un des premiers montages du film. Ce qui devait être une simple mélodie a ensuite reçue des paroles par Hal David.

look

La chanson du générique de Casino Royale

Musique : Burt Bacharach
Interprètes : Herb Alpert & The Tijuana Brass
©1967 Varèse Sarabande

Seven James Bonds at Casino Royale,
They came to save the world and win a gal at Casino Royale!
Six of them went to a heavenly spot,
The seventh one is going to a place where it’s terribly…hot.

The formula is safe with ole double-oh seven!
He’s got a redhead in his arms!
Oh, he’s a lover, when you’re in trouble

Have no fear, look who’s here…
James Bond… They’ve got us on the run…
With guns… And knives… We’re fighting for our lives…
Have no fear, Bond is here…
He’s gonna to save the world at Casino Royale!

Never fear, Bond is here!

The formula is safe with ole double-oh seven!
He’s got a redhead in his arms!
Oh, he’s a lover, when you’re in trouble

Have no fear, look who’s here…
James Bond… They’ve got us on the run…
With guns… And knives… We’re fighting for our lives…
Have no fear, Bond is here…
He’s gonna to save the world at Casino Royale…

James Bond…is here…so have…no fear…so have…no…fear.




Laisser un commentaire


Laisser un commentaire