A Hard Man to Kill – 2009

hard man

A Hard Man to Kill est une nouvelle écrit par Charlie Higson qui fut publié au sein du livre Danger Society: The Young Bond Dossier, sorti le 29 octobre 2009 au Royaume-Uni. La nouvelle sortira plus tard en ebook stand-alone le ?. Il s’agit de la dernière aventure la série La Jeunesse de James Bond (Young Bond) a avoir été écrite par l’auteur. Cette nouvelle (tout comme le reste de The Young Bond Dossier) n’a jamais été traduite en français.

Résumé

L’histoire prend place entre Menace sur l’Eldorado et Sur ordre de Sa Majesté et commence au Venezuela, où Emil Lefebvre, Maury, Argente, tuent un inspecteur de la douane avant d’embarquer sur le paquebot Colombie.

James Bond et sa tante Charmian sont sur le bateau Amaryllis et doivent prendre le Colombie à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, pour rentrer en Europe. James espère un moment de détente, un voyage calme. Au port, la police française fait monter à bord un prisonnier dont le visage est caché par un sac. Il s’agit de Charles Caiboche, dit Le boucher d’Aziz : un ancien criminel, devenu général dans la légion française et qui se prend pour le nouveau Napoléon ; il avait pour objectif de conquérir l’Algérie. Cependant l’armée française a arrêté ses projets avant qu’il ne se soit enfui. Il fut finalement arrêté par la police cubaine et doit être ramené en France.

En mer, James se lie d’amitié avec un jeune adjudant de la gendarmerie française, René Mathis. James et sa tante sont invités à manger à la table du capitaine, Dumas (le second du Colombie) et Eduardo Ponzi (un chanteur d’opéra italien) avant d’être invité à faire une partie de bridge ; le partenaire de Ponzi est Emil Lefebvre. La conversation dérive sur Caiboche, et Emil semble soutenir ce dernier. Pendant le jeu, James aperçoit Wilder Lawless (voir Opération SilverFin) puis va à sa rencontre. Alors qu’elle lui montre les chevaux, ils surprennent Emil, Maury, Argente, ouvrir une caisse d’armes et une caisse de munitions dans la cale. Alors qu’Argente et Emil sont absents, Maury est surpris par un membre de l’équipage et commence à passer à tabac ce dernier, James et Wilder s’interposent et réussissent à neutraliser Maury. James décide par la suite de jeter les munitions par-dessus bord. Bond croise Dumas et décide de lui demander de l’aide mais ce dernier l’emmène à Emil et ses hommes, qui avaient déjà capturé Wilder. Emil lui demande où sont les munitions et James lui dit qu’il va lui montrer. Durant le trajet, il apprend qu’Emil et ses complices (qui se font passer pour une équipe de gymnastique) veulent libérer Caiboche avant de la faire monter sur un autre navire, le Perceval, en profitant que tout le bateau est au concert de Ponzi.

James parvient à blesser Emil et prendre la tangente. Bond se dirige vers la suite où les gendarmes gardent Caiboche en espérant obtenir de l’aide, mais il ne trouve que les corps sans vie de ces derniers ainsi que Caiboche assis. James parvient à s’enfermer dans la salle de bains lorsque celui-ci lui fonce dessus et y trouve Mathis, qui s’y cachait. Quand ils ressortent, Caiboche n’est plus là. Bond et Mathis décide de porter secours à Wilder toujours retenue par Emil dans le salon, pour cela ils se séparent. Bond voit Maury se faire tuer par Caiboche. Mathis ouvre le feu sur les hommes du salon et Bond parvient à faire sortir Wilder. Pendant ce temps les hommes d’équipage armés de matraques, sous les ordres du capitaine prévenu par Mathis, maitrisent les autres hommes d’Emil dispersés sur le bateau. Caiboche saute alors hors du paquebot et atterris dans l’eau, pour James ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne meure. Alors que le Colombie s’éloigne de Caiboche, un sous-marin fait surface près de lui, c’est le Perceval… Quelques illustrations accompagnent également l’histoire et, à la fin de celle-ci, l’expression « a hard man to kill » (un homme difficile à tuer) est utilisée pour désigner Caiboche.

 For the most part the officers kept aloof from the other passengers. They were a tough-looking bunch and stuck together, but there was a young adjutant who was friendlier than the others. He was only a few years older than James and obviously the most junior of the gendarmes. He was forever being sent to run errands for his more senior colleagues. James saw him all the time around the ship and made an effort to get to know him.
 His name was René Mathis and he was new to the service. His creain was to join the regular police in Paris, where he was from, but there were more openings in the Gendarmerie Maritime and the opportunity for faster advancement.
 ‘And the faster the better’, he said to James on the morning of the second day as the two of them enjoyed
cups of strong French coffee in one of the three cafés on board.
 ‘The other men treat me like their servant, and they are always making fun on me. They call me « l’enfant » – the kid. It is tedious for them sitting in there all day watching Caiboche. He never moves. He never speaks. He is like a statue. So they enjoy themselves by playing stupid tricks on me. I cannot wait to get back to France.’
 ‘Did you capture him ?’ James asked. ‘You and the others ?’
 ‘Non. We are just postmen, making a delivery. We never get to see any excitement.’
 ‘Who caught him, then ?’
 ‘The Cuban army.’
 “What was he doing in Cuba ?’
 ‘When he left Africa he went to South America’, said Mathis, ‘where he offered his services to any army who would have him. Nobody wanted him, though. The man was too dangerous. He moved from country to country : Argentina, Bolivia, Brazil, Chile, Mexico — with the same reception wherever he goes — « Merci, Général, and adieu ». It was different in Cuba, however. The army was in charge there ; they had decided they could run the country better than the elected government, and Caiboche presented himself to the chief sergeant, a scoundrel named Batista. Batista was looking for a man with no conscience, a man who would kill Without thinking. A man like Caiboche. He put him in charge of a secret military murder squad. Anyone who did not like what Batista was up to would one day find Caiboche and his men at their door, and that would be the last anyone ever saw of them. But the French government discover what is going on and ask Batista kindly if he will give their général back to them. Who knows, did Batista want to keep our government happy, or was he worried that Caiboche might become too powerful and threaten his position ?’ Mathis shrugged. ‘But one night Batista invites Caiboche to a cocktail party at the army headquarters. When he arrives Caiboche is arrested and thrown into an army prison cell. Then they sent for us.’
 ‘What’s he like ?’ James asked.
 ‘Caiboche ? Pah ! ‘Who knows ? As I say. He does nothing. He is more of a rock than a man .You would forget he was there except that he stares all the time.’ Mathis impersonated him, his eyes wide and glaring. ‘For sure he is frightening, so I am happy to stay away and come out here as much as I can.’

Charlie Higson
A Hard Man to Kill

Danger Society: The Young Bond Dossier

Danger Society: The Young Bond Dossier est un livre de Charlie Higson qui explore la série La Jeunesse de James Bond en livrant (en plus de la nouvelle A Hard Man to Kill) des informations sur les personnages, les voitures, les armes, lieux exotiques, des comparaisons avec la vie réelle, des cartes, etc… le tout parsemé par des illustrations par Kev Walker. La liste des chapitres est la suivante :

1. Introduction
2. A Hard Man to Kill
3. Meet Bond, James Bond
4. Eton Life
5. Location : Scotland
6. The Villains
7. Location : Sardinia
8. The Cars
9. Location : London
10. The Girls
11. Location : Mexico
12. The Weapons
13. Location : Austria
14. James Bond : The Future

Anecdotes

A Hard Man to Kill est la plus longue nouvelle de James Bond jamais écrite.

L’auteur : Charlie Higson

d92d72cd-e9d8-4ece-b6cd-99577520e8c0-2060x1236


Véhicule : Le Colombie (paquebot)

Pays principaux : Océan Atlantique, Guadeloupe


Articles sur le sujet

/

Guide des éditions françaises

Non traduit

Éditions étrangères notables

Voir toutes les éditions étrangères et couvertures prototypes


Laisser un commentaire


Laisser un commentaire