003½: Les Aventures de James Bond Junior – 1967

Book-Scan_201_c3e0d9ad-94b9-4e94-94e9-2eb5e630d042_1024x1024 - Copie

The Adventures of James Bond Junior 003½ (à ne pas confondre avec la série littéraire Young Bond) est un roman de 1967 écrit sous le pseudonyme de R. D. Mascott (avec des illustrations de Christopher Chamberlain). À ce jour, le nom réel de l’auteur n’a toujours pas été révélé par Ian Fleming Publication (anciennement Glidrose, le roman a été publié sous leur copyright), ni par EON Productions (Danjaq), qui détiendrait les droits cinématographiques du roman.

Bien que ce roman soit officiel, il est souvent considéré par les fans comme un spin-off dans la mesure où le personnage principal n’est pas James Bond, mais son neveu, James Bond Junior. Il s’agit par ailleurs du tout premier roman contenant des liens avec James Bond a être officiellement publié par un autre auteur que Ian Fleming.

En France, cette aventure du neveu de Bond est parue en 1970 chez Hachette, collection « La bibliothèque verte », sous le titre 003½: Les Aventures de James Bond Junior avec une traduction signée Jean Muray et des illustrations de Maurice Paulin.

Synopsis

James Bond Junior vit dans dans la campagne anglaise, à proximité du village de Marsham. Près de chez lui se trouve un château habité par une vieille dame, Mrs. Frame. La dame, qui lui a prêté une pièce de son château pour qu’il puisse jouer, est morte de vieillesse et son château est vendu à un certain M. Merck. Aux vacances scolaires, James Bond Junior décide d’aller voir M. Merck pour récupérer ses affaires restées dans la pièce que Mrs. Frame lui prêtait. Mais arrivé sur place, il découvre que Merck a fait encercler la propriété par des barbelés et de gros chiens de garde.

« James, il ne faut tout de même pas que tu te prennes pour ton oncle ! Tu n’es pas l’agent secret 007 ! »

James Bond Junior, treize ans, ne répondit rien. Ses camarades ne comprenaient pas la situation. Les hommes qu’ils surveillaient étaient soit des voleurs, soit des trafiquants, soit des espions. En tout cas, les honnêtes gens ne s’enferment pas derrière des barbelés gardés par des molosses.

James Bond Junior, lui, n’est pas de ceux qui abandonnent, il compte bien découvrir ce que ce M. Merck cache derrière ses fortifications. Et un soir, il se retrouve en train de ramper sur un sol boueux, au fond d’un parc, en direction d’un ancien dépôt de munitions…

 Quand il atteignit l’extrémité du chemin carrossable, il s’arrêta, cloué au sol par la stupeur. La grande et la petite porte se trouvaient bien toujours au même endroit, mais elles disparaissaient presque derrière des rouleaux de fils barbelés entassés les uns sur les autres. Pour entrer, il aurait fallu un char d’assaut ou au moins des cisailles ! D’ailleurs, afin de décourager toute tentative ce genre, un écriteau noir annonçait en lettre blanche : « ATTENTION ! CHIENS MÉCHANTS ! ».
 À droite et à gauche des portes, une clôture, également en barbelés, hauts de deux mètres cinquante, se déployait entre les arbres. De distance en distance, elle était soutenue par des poteaux de ciment.
 La stupeur de James ne cessait de croître. Cette clôture convenait si peu à une aussi belle propriété. Elle semblait entourer un camp de prisonniers de guerre. Toutefois, il y avait une différence. Dans un camp de prisonniers, les piliers eussent été courbés vers l’intérieur. Ici, ils l’étaient vers l’extérieur, comme si l’on avait voulu par ce moyen interdire aux étrangers quand même d’entrer dans le parc et de surprendre peut-être des secrets intéressants la défense nationale…
 James de demanda :
 « Après tout, M. Merck n’a peut-être acquis le domaine que pour permettre au gouvernement de faire certaines recherches secrètes. Mais non ! S’il en était ainsi, il n’y aurait pas seulement cet écriteau banal indiquant la présence de chiens méchants ».
 Ce qui ne pouvait être mis en doute, c’est que le sentier carrossable, en raison de la clôture, se terminait à cet endroit. Il ne restait plus qu’au jeune garçon à faire demi-tour et à emprunter la piste cavalière jusqu’à la ferme d’En-Bas. Là, il trouverait le sentier Casse-Cou qui le conduirait jusqu’à l’entrée principale de château. Selon toute évidence, M. Merck avait marqué sa volonté d’empêcher les visiteurs de le surprendre sur ses arrières. Mais en allait-il de même quand une personne qu’il ne connaissait pas se présentait à porte principale ?

R. D. Mascott
003½: Les Aventures de James Bond Junior

Personnages principaux

James Bond Junior et Sheila/Sheelagh illustrés dans la VF du roman.

James Bond Junior et Sheila/Sheelagh illustrés dans la VF du roman.

 

  • James Bond Junior : le neveu de James Bond
  • M. Merck : propriétaire du château de Hazeley
  • Sheelagh Smith (VO), Sheila Smith (VF)
  • Mme Raggles : personne chargée de veiller sur James Bond Junior en l’absence de ses parents
  • Paddy : homme de M. Merck
  • Donal (VO), Donald (VF) : homme de M. Merck
  • L’Écureuil (Joram) : membre du groupe d’amis de James Bond Junior, les Lions
  • Sir Cuthbert Conningtower : ancien espion à la retraite

 
 
 

Anecdotes

En 1991, une série animée télévisée de 65 épisodes intitulée James Bond Junior (James Bond Jr.) est produite (par ?) et diffusé. Mis à par le fait que le héros soit également le neveu de 007, cette série animée n’a presque rien à voir avec le roman.

En 2005, Ian Fleming Publication a lancé une nouvelle série de romans intitulée La Jeunesse de James Bond (Young Bond). Débutée par Charlie Higson puis reprise par Steve Cole, cette série a pour personnage principal James Bond et est « similaire » à ce roman de James Bond Junior.

L’auteur : R. D. Mascott

5TRraz5jc


Pays principaux : Angleterre


Articles sur le sujet

/

Guide des éditions françaises

758_001

Plus d’infos sur les éditions FR

Éditions étrangères notables



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire